Une nouvelle "affaire" fiscale impliquant Woerth et l'héritier de la famille Peugeot ?

Publié le par Carland

PARIS (Reuters) - L’ancien ministre français du Budget Eric Woerth, soupçonné d’avoir épargné un contrôle fiscal à l’héritière de L’Oréal Liliane Bettencourt, est accusé par le Journal du dimanche d’avoir favorisé Robert Peugeot, de la famille du constructeur automobile.

Le journal affirme qu’Eric Woerth et Robert Peugeot ont dîné ensemble juste après un cambriolage chez ce dernier le 5 décembre dernier à Paris, où avaient été volés des lingots d’or dans un coffre, ainsi que des pièces d’or et des montres de valeur.

Le préjudice était estimé initialement à 500.000 euros, montant mentionné aux journalistes par la police, mais il est passé ensuite à 150.000 euros, ce qui pourrait avoir épargné à Robert Peugeot un redressement fiscal et une enquête sur l’origine de l’or, avance le JDD.

Un conseiller d’Eric Woerth nie toute négociation et assure que le montant de 150.000 euros a été vérifié. Le montant initial de 500.000 euros résulterait d’une erreur de calcul de la police. "Nous ne dirons rien de plus là-dessus, ni sur le dîner avec M. Woerth", dit le conseiller.

Le cabinet d’Eric Woerth se dit aussi "atterré" qu’on puisse imaginer que le ministre ait pu s’intéresser à des particuliers, ce qui relève selon lui uniquement des services de Bercy.

Robert Peugeot a reçu la Légion d’honneur au début du mois de juin des mains d’Eric Woerth. L’héritier de la famille industrielle n’a pas souhaité s’exprimer, dit le JDD.

Thierry Lévêque, édité par Guy Kerivel

Source : http://www.lemonde.fr/depeches/2010...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article