Un CAP menuiserie et huit postes menacés à Pleyben (Le tél)

Publié le par Carland

787-ecole-en-danger-bWF4LTQyMHgw.jpgQu'en pense flanby qui à peine sorti vainqueur des primaires refuse de confirmer ses promesses de créer (ce qui ne serait qu'une mesure d'urgence) les 60 000 emplois promis. Les promesses n'engagent que ceux qui y croie. En général les politicards attendent d'être élus pour cela. Hollande innove en balançant ses promeesses par dessus bord avant l'élection. Trop fort François...

Comment veut tu que Richard (candidat PS au législatives) il s'en sorte avec ça. Pas étonnant qu'il soit d'une prudence de sioux. Comment soutenir une juste cause saans s'engager a bouger un doit, tout en faisant croire qu'on fait quelque chose... C'est compliqué la politique des promesses non tenues.

Carland

 


 

7 janvier 2012 

Richard Ferrand, le conseiller régional socialiste et candidat aux légistatives dans la circonscription de Carhaix-Châteaulin, sort du bois, pour alerter sur la menace qui pèse sur le lycée des métiers du bâtiment de Pleyben. L'élu centre-breton a été alerté par les instances syndicales, du projet du rectorat d'académie de supprimer le CAP menuiserie-installateur à la rentrée prochaine, avec pour corollaire, l'amputation de six à huit équivalents temps plein au sein de l'équipe enseignante.

20% des enseignants

«Cela correspond à 20% des enseignants. Un véritable cataclysme pour cet établissement du Centre-Finistère qui payerait alors, pour moitié, le sacrifice décidé au niveau départemental». Selon les mêmes sources syndicales, les lycées publics professionnels du Finistère seraient, en effet, amputés de quinze postes au total. Alors que le comité technique académique qui statue sur ces fermetures se réunit aujourd'hui, à Rennes, Richard Ferrand exerce donc un droit d'alerte et appelle le rectorat à surseoir à ce projet. «C'est une aberration, à l'heure où la Région, le pays du Centre Ouest-Bretagne et les entreprises du secteur travaillent de concert au développement d'une filière bois. La Région a investi 1M€ entre 2005 et 2009 pour la mise aux normes et la modernisation de l'atelier menuiserie».

Plus que sept élèves en première année

Le rectorat, lui, se base sur les projections passées qui ont vu l'effectif de ce CAP fondre comme neige au soleil, passant de treize élèves en première année à la rentrée 2010-2011, à seulement sept cette année. «Certes, répond l'élu, mais le lycée travaille actuellement à mieux communiquer vers les Segpa et les collèges pour recruter de nouveaux élèves. Je demande donc qu'on attende de mesurer les effets de ce travail d'attractivité». À la rentrée de septembre, le lycée des métiers du bâtiment de Pleyben a accueilli 226 élèves, dont 85% d'internes. Il vient de recevoir le label Qualycée décerné par la Région.

Publié dans Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article