UMP. Communiqué (en bois d'arbre) de Jean-François Copénochio

Publié le par Carland

95380417_017ea3fcb7.jpgSuite à la publication dans le Nouvel Observateur d’une interview vérité de Jean-François Copé, celui-ci tient à préciser et proteste énergiquement contre la concision avec laquelle Madame Carole Barjon du Nouvel OBS à relaté l 'interview OFF the year qu'il avait eu la magnanimité de lui accorder.

Jean-François Copé a eu une conversation formelle de plusieurs heures avec Carole Barjon et la façon dont ses propos sont présentés et retranscrits est totalement fallacieuse et même scandaleusement réductrice. C’est un procédé inacceptable et choquant. En aucun cas les propos de Jean François Copé concernant sa hargne à l'égard de François Fillon ne peuvent être retranscrit en quelques lignes dans un maigre articulet.

Jean-François Copé dénonce ces méthodes et démande la pulication intégrale des propos qu il a tenu dans cette interview exclusive afin de rétablir la vérité. Tout cela va d’ailleurs dans le sens du travail de sape accompli ces dernières semaines dans la fédération de Paris par le Secrétaire général de l’UMP pour contrecarrer la candidature de ce mou du genoux de Fillon.

Enfin, en tant que Secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, raide comme la corde, tient à réaffirmer son soutien total indéfectible au Président de la République, au Premier ministre et à dénoncer la frilosité de la politique qu’ils conduisent.

Jean Fançois Copé tiens également à remercier Carland de lui avoir écrit son communiqué et a lui faire savoir l'admiration qu'il lui porte.

Ajout de dernière minute : Suite au soutien que lui a apporté JF Copé, le scribe se faisant appelé Carland aurait disparu. A la dernière personne l'ayant renconté il aurait déclaré je cite "Copé m'admire, alors je suis mort".

Carland

Publié dans Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article