Billet d'Humour Ruthénois n°4

Publié le par Carland

Un peu d'humour est toujours le bien venu. Ci-dessous, un billet piqué sur le blog des Comités NPA de l'Aveyron. Bonne lecture !

Carland


Mise aux points à propos des ''billets d'humour''

Max : bon, Guillaume et Romain, si je vous ai convoqué dans mon bureau...

Guillaume : ton bureau ? Il ressemble étrangement à la terrasse du café Broussy...

[ PAF !]

Guillaume : aïe ! Tu m'as fait mal !

Max : moi aussi je peux être violent. A ta place je ne ferai pas d'ironie, c'est justement pour çà que je vous convoque. Donc il s'agit de vos petits billets d'humour que vous écrivez à quatre mains pour le blog du NPA 12. Au début cela faisait sourire, mais maintenant les gens s'inquiètent, on ne sait plus si c'est du lard ou du cochon. Et je ne parle même pas des articles que je n'ai pas publié. Il y a celui où vous envoyez des décroissants travailler dans les rizières au Cambodge ou encore celui sur les occitanistes qui comparent leur situation à celle des palestiniens, c'était tellement gore que j'ai pas pu le lire jusqu'à la fin.

Romain : mais enfin, les gens ne sont pas assez bêtes pour croire qu'on a vraiment commis toutes ces exactions !

Max : sans blague ? Regarde ton pote il a encore du sang sur sa chemise.

Guillaume : ah non mais çà, ça n'a rien à voir, c'est un chaton que j'ai égorgé pour faire peur à un adhérent du Modem...

Max : je veux pas le savoir ! N'empêche qu'il y a des gens qui ont vraiment disparu. Par exemple, Jean-Philippe Murat, ce pauvre conseiller municipal handicapé que tu as invité à aller se faire soigner en Somalie, Guillaume, la dernière fois qu'on l'a vu sur son blog c'était le 14 février dernier, depuis plus rien !

Guillaume : ne pas comprendre l'ironie, c'est déjà un lourd handicap en soi...

Max : et les frontistes de l'Aveyron ? Ils ouvrent un blog le 1er novembre, le 5 janvier ils publient un article auquel tu réponds, et depuis plus rien ! Et les quelques cent vingt profils facebook qui ont disparu des amis des identitaires aveyronnais après tes deux articles '' Facho à l'Aligot '', ça fait jaser .

Guillaume : c'est mon côté Inglourious Basterd...

Romain : Max a raison, tu es trop bourrin, si on prenait le temps de bien expliquer... au-coin.png

Max : toi la fleur bleue, c'est l'inverse : tu veux convertir Zemmour et Serge Ayoub à l'antiracisme et à la non-violence, ça a bien fait rigoler ! Et pourquoi pas au bouddhisme tant que tu y es ?

Romain : j'y avais pensé, mais avant je me suis dis...

[ PAF]

Max : tu l'as pas volée celle là ! Bon, là où je voulais en venir, c'est le dernier article que vous m'avez envoyé. Là vous dépassez vraiment les limites. Vous vous en prenez à nos propres camarades du NPA maintenant ! Mais vous n'avez aucune pudeur !

Guillaume : on voit pas du quel tu veux parler. Tu peux préciser ?

Max : ce torchon de vingt-quatre pages chiant comme la mort. Ces messieurs veulent faire du pastiche ? Mais là c'est même plus de la caricature, c'est de la calomnie !

[ Les deux blogueurs se regardent, interrogatifs ]

Max : vous vous foutez ouvertement de la gueule de nos camarades des tendances révolutionnaires, mais là c'est très mal fait. Je prend des phrases au hasard : '' s'il y a un ensemble de passages justes dans les principes fondateurs du NPA, ils se mêlent à des considérations de tendance réformiste parce qu'ils ne sont pas vertébrés par la centralité prolétarienne, l'objectif du communisme, la stratégie de la révolution prolétarienne.'' Il faudrait vraiment être autiste pour parler comme çà !

Romain : euh...

Max : et ce passage :''Même si la direction du NPA se réclame formellement de l’anticapitalisme, elle adopte dans les faits les positions théoriques et politiques du réformisme dégénéré (« néo-keynésien »)''. C'est du trotskisme ancien, c'est une langue morte, plus personne ne parle comme çà aujourd’hui. Est-ce que vous sous-entendez que nos camarades révolutionnaires n'ont aucune vie sociale, qu'ils ne sortent jamais de chez eux ?

Romain : mais chef …

Max : et là c'est le pompon : ''A l'évidence, le vieux mouvement ouvrier occidental, décrépit et profondément intégré à l'État capitaliste, est loin d’être capable de bousculer l’ordre établi. '' Vous voulez nous faire passer pour des dépressifs sous drogues dures ou quoi ?

Guillaume : chef, c'est pas de nous ce texte.

[…]

Max : quoi ? Vous voulez dire que c'est un texte... sérieux ? Il y a des vrais gens au NPA qui écrivent et parlent comme çà ?

Guillaume : on n'est pas si éloigné d'eux, sauf que c'est une autre culture. Nous, on essaie de faire passer nos messages par des textes fins, joliment tournés, drôles et ironiques, eux, ils pensent que plus c'est long et abstrait – et chiant – plus ils auront de lecteurs, deux cultures qu'on te dit...

Max pâle: putain on est mal !

[ les deux blogueurs haussent les épaules, compatissant]

Max : bon, oubliez ce que j'ai dis. Vous ne pourriez pas me faire un ''billet d'humour numéro quatre'' très rapidement ?

[ les deux blogueurs se lèvent au garde-à-vous]

Romain et Guillaume : C'est comme si c'était fait, chef !
 

GH

Source : http://npa12.over-blog.com

Publié dans Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

philippe de brest 27/06/2011 10:03



Salut


très bon, moi le gag des occitanistes qui se prennent pour des palestiniens, çà me parle. On a les mêmes rigolos voulant "créer leur nation" partout. Mais entre le nationalisme bourgeois à la
catalane, imposant sa langue patiemment, "naturellement" depuis 40 ans, accueillant et nos "sabras" rêvant de copier bêtement Israêl y a des nuances.


En septembre 1973 par là, après les grèves on a eu une "ml" au lycée.   "Ar morzhol" (le marteau) des JPB (jeunesses progressistes de Bretagne) quittait l'Udb pour rejoindre le Pcmlf. Parti
communiste ml de "France"! Je l'ai eue dans ma classe de "A"y avait que des filles. Silencieuse, ne prenant part à aucune de nos actions "petites bourgeoises", comme faire venir des infirmières
sur la contraception, projeter des films genre "Attica" (revolte de prison aux USA). Elle, elle venait de Carhaix (ouf ouf ouf!) et était de la classe ouvrière, contrairement à moi fils de mataf.
Elle était bien plus avancée en vrai, malgré le côté ML. Par exemple sur l'avortement, nous PB on discutait avec les anti-avortement car en fait on etait encore sous l'inffluence du christianisme
et contre "tuer des bébés". Elle elle voulait tuer les fachos. Et moi! Comme Duigou, vieux pote ML qui m'aimait bien, mais qui avouait que pour réussir la révolution, il fallait d'abord
"éliminer" les trotskistes. Et c'est les cambodgiens qui ont pris. Encore raté!  Bref, son journal portait: "Chili, Palestine, Bretagne, mëme combat".


Et çà, hors des "milieux d'ex-gauche" bretonne fallait oser! Bref, si on met un pas dans ce délire "natio" ils vont nous inffliger leur victimisation et compagnie: génocide et tout!  Parce
qu'ils n'ont pas de nationalisme installé sur place, faut trouver des substituts. Ici, c'est pas Euskadi, c'est plututôt l'Ecosse. On pourrait même demander l'autodétermination, mais contre la
connerie de Paris-la-France raciste, pas pour se séparer des autres en "parlant" breton , mais pour s'en rapprocher! . Ils essaient de créer un nationalisme, ils nous demandent de les aider (on
est les plus compréhensifs avec tous les combats minoritaires), mais çà prend pas.


Pour terminer sur le PCMLF, il faut reconnaître que c'était le groupe le moins jacobin, le plus ouvert aux nationalismes basque et corse, voire breton, tout en restant "de France" ("dehors
Brejnev", "à bas les chalutiers soviétiques espionnant "nos sous-marins" c'était eux).


 


ph de brest