Triste monde

Publié le par Carland

Triste monde où l’on juge, on condamne, on exécute sans sommation. Triste monde qui se veut éduquer et fier de l’être… N’être qu’un réceptacle à poncifs et à idées fanées des vieux. Triste monde qui insulte et détruit l’intelligence au bénéfice de l’obéissance.

Triste monde que ce monde sans âme, que ce monde qui abdique ses valeurs et les donne aux fascistes. Dire le contraire serait mentir, on leur donne le couteau pour nous le planter dans le dos et dans celui de nos enfants, mais on est fier de ne pas voir que les lames du reniement entreront dans les côtes de nos enfants. Pas dans les nôtres en plus. Non, bien sur !

On a tout abdiqué, tout vendu, tout dissous. Une époque ou les gens biens sont devenus des arrivistes. Une époque de transmutation qu’avec un peu de jugeote tout le monde a connu. Une époque qui à fait de gens faibles des ordures arrivées dans les conseils généreux (liste à compléter), avec les changements d’étiquettes. Sans se renier, par goût du sang : le pouvoir !

Faut les voir maintenant, ouais faut les voir eux et leurs putatifs enfants se revendiquer de nous représenter et pourquoi pas nous torcher le cul en plus ?

Bien sûr, ils sont tous de gauche, le PS en Bretagne (pour le reste de la France, je sais pas) est le digne héritier de la curaille bien pensante. Point barre, ils sont du centre comme le soleil est au milieu à midi. Ne jamais dire du mal de la compassion (mot d’ont ils n’ont jamais lu la définition) des dames patronnesses et de leurs époux conseillers municipaux (voir mieux pour les plus cons)… Je rie en écrivant ça, je sais la malveillance de la petite bourgeoise de petit bled.

Ils ont voulut jouer dans le marigot des compromissions et des combines et ils se sont noyés sans honte et sans buvard. Dans les marigots ne survive que ceux qui ont pied dans la vase. Faut être grand ou avoir un tuba. Ils n’ont pas de tuba. Ils ont la prétention d’aérobie sans le moteur.

Mais fait gaffe, pour combattre la furonculose fille de son père borgne, ils nous ont envoyé un messie porte parole de nos défaites déguisés en faux semblants et en grandiloquence. Le communisme n’est pas forcément d’avoir lu, d’avoir compris, c’est surement de savoir qui tu défends, à qui tu cause, qui tu respecte parque que respectable et puis c’est tout !

Le mensonge de la bonne conscience PS peu en cacher un autre : Mélenchon est un mensonge qui ira loin malgré ses échecs. Je n’aimais pas le PC mais je sais ce qu’il est en train de faire ce voyou, liquider ce qui résiste encore dans un parti moribond : la base qui faibli, mais qui fait du monde quand même. Mélenchon veut leur peau !

Il finira le boulot au troisième tour des gauches de 81, 97 et les « indépendants » de 12… Les cocus seront toujours les mêmes !

Carland

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article