Syndicats, la dette, les déficits et la « Règle de plomb » !

Publié le par Carland

logo-FSC.jpgDéclaration du Front syndical de Classe

Avec leur art consommé du mensonge et de la tromperie « ils » disent « Règle d’or » !

Sous-entendu, c’est positif, c’est bénéfique !

Refusant leur point de vue , nous disons "Règle de Plomb" car il s’agit de littéralement plomber les dépenses sociales utiles pour la population (santé, retraite, sécurité sociale, salaires …) en intégrant ces choix politiques de classe dans la constitution.

Avec l’objectif de verrouiller tout autre choix et toute autre politique !

Ainsi, quelque soit le vote des citoyens, quelle que soit leur volonté, les politiques d’austérité voulues par les marchés financiers s’imposeraient, toute autre politique se voyant désignée comme anti-constitutionnelle !

Soyons lucides !

Le problème, c’est que le chœur des réformistes syndicaux et politiques reprend "il faut bien maîtriser les déficits publics !".

Ce serait paraît-il un gage de sérieux (n’est-ce pas MM Hollande et Chérèque !) car "Nous aurions vécu au-dessus de nos moyens !"

En oubliant de dire :

  • que c’est la puissance publique qui est venue au secours des banques menacées de faillite à coups de centaines de milliards d’euros : privatisation des profits, socialisation des pertes.

  • que les Etats ont été placés sous la dépendance du capital financier à coups de décisions politiques (n’est-ce pas MM Pompidou et Giscard ?), ce qui en 30 ans a coûté des centaines de milliards d’euros empochés par les banques privées, les compagnies d’assurances, les fonds de pensions …

  • que les exonérations patronales et les niches fiscales en tout genre pour les plus riches privent l’Etat de dizaines de milliards tous les ans !

  • etc, etc.

Et qu’au final, c’est aux mêmes qu’on présente l’addition en s’en prenant à toutes les conquêtes sociales issues de dizaines d’années de luttes !

Et que la mise en œuvre des politiques d’austérité au nom de la réduction des déficits (il s'agit en fait de s'assurer que les banques allemandes et françaises seront remboursées) viendraient au passage aggraver la dette publique comme on le voit en ce moment même en Grèce !

Syndicalement, le problème est que malgré les déclarations de la CGT indiquant par exemple dans son texte de soutien à la lutte engagée par les Commissions Ouvrières en Espagne :"Un budget équilibré ne peut constituer, en soi un objectif des finances publiques. , la déclaration intersyndicale nationale du 1er septembre stipule quant à elle que "Pour relancer la croissance, en respectant les impératifs de développement durable, réduire les inégalités et maîtriser les déficits, une politique visant une autre répartition des richesses et favorisant le développement économique et social est incontournable".

Donc, dans son appel à l’action pour le 11 octobre, l’intersyndicale se fixe aussi pour objectif la maîtrise des déficits, cédant ainsi aux pressions de la droite, de Sarkozy et des marchés financiers ! On retrouve ici la matrice euro-formatée de la Confédération Européenne des Syndicats qui, rassemblant toutes les directions syndicales françaises, n'a de cesse que de vouloir « sauver le capitalisme de lui-même » en défendant l'Euro et toutes les politiques anti-sociales au cœur de la construction européenne.

Et la direction confédérale de la CGT pour sauver le "le syndicalisme rassemblé" qui vacille doit faire le grand écart au détriment d’une véritable mobilisation des travailleurs, qui implique lucidité, clarté sur les objectifs et combativité sans concession aux barrières dressées par les forces du capital et leurs idéologues !

Alors à l’instar des travailleurs de Goodyear Amiens qui appellent pour le 11 octobre à un rassemblement combatif de tous les salariés et de la population de l’amiénois devant leur entreprise, fixons nous des objectifs ambitieux de mobilisation et commençons dès à présent à réfléchir aux suites du 11 octobre !

Le Front Syndical de Classe, 13/09/2011

Source : http://www.resistance-politique.fr/article-les-syndicats-la-dette-les-deficits-et-la-regle-de-plomb-84467491.html

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article