Stress au travail : la liste rouge de Darcos effacée en 24 heures

Publié le par Carland

Jeudi, Xavier Darcos dévoilait fièrement la « liste rouge » des entreprises n'ayant rien fait contre le stress au travail. Elle est désormais introuvable : le ministère du Travail l'a tout simplement supprimée, à la demande des entreprises concernées.

C'est notre partenaire Miroir Social qui a repéré cette étrange disparition. Sur le site du ministère du Travail, vous trouverez toujours la « liste verte », celles des entreprises ayant signé des accords contre le stress.

Les listes « orange » et « rouge » ont disparu. Dans la première, les entreprises ayant seulement engagé des négociations. Dans la seconde, celles qui n'ont rien fait ou pas répondu au questionnaire du ministère.

Panique des entreprises en rouge et orange

A la place, ces quelques lignes :

« A l'issue de la première classification, de nombreuses entreprises classées en rouge (absence de réponse) ou en orange (plan d'action ou projet d'accord en cours mais non finalisé) ont fait part au ministère du Travail de leurs intentions d'engager ou de poursuivre des démarches en matière de lutte contre le stress.

Nous nous employons à préparer une nouvelle photographie de la situation des entreprises. »

Interrogé par Eco89, le porte-parole du ministre explique que jeudi, « des dizaines d'entreprises » classées en rouge ou en orange ont contacté la direction générale du Travail :

« Ce n'était qu'une photographie à l'instant “T”. Ces entreprises ont expliqué qu'elles n'avaient pas reçu le questionnaire ou qu'elles n'avaient pas eu le temps de le remplir. Nous avons décidé de leur laisser du temps, et nous publierons un nouveau bilan d'ici une quinzaine de jours ou un mois. »

Pas de protestation des entreprises classées en vert

Pourtant, jeudi, Xavier Darcos n'était pas aussi indulgent avec ces entreprises. Il expliquait ainsi à Paris Match :

« Celles classées en rouge seront connues de tous, elles subiront la pression de leurs syndicats et du marché. »

En « rouge », on trouvait ainsi Picard et Labeyrie. En « orange », Décathlon, la Maaf ou France Télécom, l'entreprise qui avait tout déclenché.

C'est la vague de suicides chez France Télécom qui avait poussé Xavier Darcos à lancer ce questionnaire. Celui-ci avait été adressé début décembre à 1 500 entreprises de plus de 1 000 salariés.

Certaines avaient réussi à passer in extremis du rouge à l'orange, comme SFR. Mais au final, un tiers seulement des entreprises figurait dans la liste verte, comme Alcatel, PSA ou GDF Suez. Cette liste qui ne gêne personne n'a, elle, pas disparu.

Source : http://eco.rue89.com/2010/02/19/stress-au-travail-la-liste-rouge-de-darcos-effacee-en-24-heures-139439

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article