Sodimatex : échec des négociations

Publié le par Carland

Les salariés de l'usine Sodimatex de Crépy-en-Valois, qui menacent de faire exploser une citerne de gaz pour réclamer de meilleures indemnités de licenciement, ont quitté vendredi soir les négociations avec la direction sur un constat d'échec. "Ils n'ont pas l'intention de négocier", a déclaré à des journalistes Patrick Testar, délégué CFDT de l'usine qui fabrique des moquettes pour automobiles. "On a décidé de sortir de la salle et ils verront les conséquences... Venez sur le site", a-t-il lancé, visiblement furieux du déroulement des négociations.

Des discussions avaient débuté vendredi à la mi-journée sur le plan social de l'usine de moquettes pour automobiles. Cette table ronde à la mairie de la ville, sous l'égide du préfet de l'Oise, réunissait notamment les représentants des salariés et la direction du groupe Trèves, propriétaire de Sodimatex. "On attend de vraies mesures, on veut pouvoir changer de métier et se reconvertir. Si on revient sans, c'est la catastrophe", avait déclaré Éric Lemoine, de la CFDT, avant la réunion. "On va faire évacuer et faire péter la baraque, les gens sont déterminés. C'est con, mais c'est comme ça", avait-il averti. "J'ai peur pour eux, j'ai peur aussi pour notre ville", avait déclaré le maire UMP de la ville Arnaud Foubert, espérant "qu'il n'y ait pas d'acte désespéré qui soit engagé".

Voir aussi

Source : http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2010-04-02/conflit-social-sodimatex-echec-des-negociations/916/0/440810

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article