Sarkozy : la tentation du totalitarisme

Publié le par Carland

11069_image_0.preview.jpgEn temps de crise il y a deux manière pour un pouvoir politique autoritaire et populiste de se maintenir au pouvoir même lorsque les casseroles qu’il trimballe sont de plus en plus nombreuses. Pour conserver le pouvoir malgré tout et contre tous, il doit soit faire une guerre extérieure, c’est le choix des Américain, soit se trouver un ennemi intérieur que l’on chargera de tous les maux de la société. C’est le choix de la bande du Fouquet’s en France.

Pour les banquiers et les rentiers qui sont les vrais décideurs dans ce pays, la priorité est de reconstruire de nouvelles féodalités qui si elle ne sont plus basées sur la possession de la terre sont basées sur la détention des actions. Ils sont dans une lutte de classe et le revendique. Autant citer la troisième fortune mondiale pour comprendre l’état d’esprit des ennemis du bien commun : voilà ce que dit Warren Buffet « Tout va très bien pour les riches dans ce pays, nous n’avons jamais été aussi prospères. C’est une guerre de classes, et c’est ma classe qui est en train de gagner », le message est clair et sans ambiguïté et nous somme tous dans le collimateur de ces prédateurs.

En France cette guerre est menée par Sarkozy et sa clique pour le compte des grandes familles qui veulent obtenir la fin de l’état de droit et en finir une fois pour toute avec le programme du CNR. C’est à dire casser les services publics essentiels et se partager la manne qu’ils représentent. Bien sûr cela va à l’encontre su bon sens et de la morale. Que ce soit la santé, la justice, l’éducation, le gaz, l’électricité jusqu’à l’eau, ils veulent tout contrôler pour en tirer le meilleur prix.

Ils le savent, ils ne sont qu’une poignée qui n’a comme force que l’argent. Il leur faut donc diviser le camp adverse. Depuis les jeunes des cités que l’homme à talonnette voulait Karchériser en passant par Tarnac ou MAM avait déniché un foyer d’Ultra gauchistes. Ce qui a donné à MAM la possibilité de se ridiculiser une fois de plus. Voilà le nouvel ennemi intérieur : le roms !

Bien entendu, tous les clichés nauséabonds véhiculés par l’extrême droite sont utilisés pour stigmatiser une communauté dans le but d’effrayer et de diviser encore une fois les Français en bon ou mauvais citoyens. Car l’occupant de l’Élysée non content de jeter au orties le respect de sa fonction et le respect de la dignité humaine se met maintenant a désigner à la vindicte populaire qui bon lui semble si cela peut servir sa politique de répression tous azimuts.

Dans cette course à la propagande la plus puante les médias joueront leur partition au détriment encore une fois de l’information et du journalisme qui sera une fois de plus confiné au rôle de perroquet chargé de propager la bonne parole d’un Sarkozysme aux abois.

Il y a plus qu’un symbole dans le fait de voir Hortefeux -condamné pour ses propos tenus à l’université d’été de l’UMP mais toujours ministre- mettre en œuvre cette grossière manipulation de l’opinion publique à la seule fin de nourrir la propagande d’un gouvernement englué jusqu’au cou dans les affaires Bettencourt/ Woerth, ou comme Wauquiez se servent de leurs fonctions pour prospecter les donateurs susceptibles d’alimenter son micro parti. Sans parler des deux démissionnés ou encore du motodidacte Estrosi...

Lorsqu’un pouvoir est à ce point dé-crédibilisé et à ce point illégitime il ne lui reste plus beaucoup de moyens de se maintenir aux manettes. Il lui reste la fuite en avant dans le populisme et la propagande et au bout du compte il montre son vrai visage celui du totalitarisme.

En 2002 puis en 2007, le vrai vainqueur des élections fut Le Pen. Sarkozy en est le digne héritier, il nous le prouve tous les jours !

Carland

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Maryvonne Leray 02/08/2010 21:10



 Les déclarations de Sarko ne sont pas qu'un écran de fumée ... c'est une politique délibérée ...


 


le discours de Grenoble fera date ...


amitié.



antennerelais 29/07/2010 17:44


L'indignation est heureusement largement partagée...