Reprise d’Entremont : la CGT craint 500 suppressions d’emplois

Publié le par Carland

« Sodiaal a provisionné les sommes pour une première vague de licenciements de 500 salariés », affirme Jean-Pierre Trouboul, délégué central CGT chez Entremont Alliance. Son plan de reprise d’Entremont Alliance n’est ni social ni économiquement pérenne. »

Pressentant une issue au long feuilleton Entremont Alliance favorable au groupe coopératif Sodiaal soutenu par le ministère de l’agriculture, les représentants de plusieurs syndicats, la CGT, Force Ouvrière, la CFE-CGC et la CFDT ont obtenu un rendez-vous, demain mercredi, au siège de Sodiaal à Paris. L’après-midi, la CGT sera reçue seule au Ciri, le Comité Interministériel aux Restructurations Industrielles, qui pilote la reprise d’Entremont. Les salariés souhaitent faire entendre leurs voix en défendant un projet alternatif à celui de Sodiaal. « C’est un partenariat commercial avec un industriel chinois qui est loin d’être un inconnu chez Entremont car il travaille avec nous depuis 23 ans, souligne Jean-Pierre Trouboul. La Chine a de gros besoins en poudres de lait. Ce projet permettrait de trouver des débouchés pour 450 millions de litres de lait que les producteurs bretons d’Entremont n’arrivent pas à valoriser aujourd’hui. » Ce partenariat présenté en comité central d’entreprise prévoit la construction de deux tours de séchage en Bretagne.

« Ce projet est également dans l’intérêt des éleveurs, insiste le délégué CGT. Car Sodiaal n’a pas de solution pour ces volumes et envisage déjà un paiement différencié du lait en fonction de leur valorisation. » Il craint même à terme des abandons de collecte. « Sodiaal Union doit déjà racheté la moitié de Yoplait à PAI, rappelle-t-il. Le groupe coopératif doit aussi investir 100 millions d’euros dans l’outil industriel d’Entremont et apurer une partie des dettes. L’investissement global pourrait grimper à 1 milliard d’euros, ça n’est pas réaliste. » Si la solution Sodiaal est retenue dans les prochains jours, la CGT et sans doute d’autres syndicats appelleront les 4 200 salariés de l’entreprise à manifester leur refus « d’une reprise d’Entremont ni sociale ni pérenne ».

Source : http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Reprise-d%E2%80%99Entremont-la-CGT-craint-500-suppressions-d%E2%80%99emplois_42314-1361522-pere-bre_filDMA.Htm

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article