Remaniement, mais une même politique : Woerth remplace Darcos au Travail, Baroin au Budget

Publié le par Carland

 

Remaniement.jpg


Le remaniement ministériel annoncé touche à sa fin. Comme annoncé plus tôt par son entourage, le ministre du Travail, Xavier Darcos, est évincé du gouvernement, remplacé par Eric Woerth qui devient ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique. Il laisse sa place au Budget à François Baroin, député-maire UMP de Troyes, proche de Jacques Chirac et ancien ministre de l'Outre-Mer puis de l'Intérieur.

Daubresse pose ses valises

Martin Hirsch quitte le haut-commissariat aux solidarités actives, et est nommé président de l'Agence du service civique. Il est remplacé par le député UMP du Nord Marc-Philippe Daubresse, nommé ministre de la Jeunesse et des solidarités actives. Ancien ministre délégué au Logement et à la Ville et actuellement secrétaire général adjoint de l'UMP, M. Daubresse reprendra au ministère de la Jeunesse. Symbole de l'ouverture à gauche, M. Hirsch, ancien président de l'association Emmaüs, avait fait part de sa volonté de quitter le gouvernement une fois mis en place le Revenu de solidarité active (RSA).

Tron reprend la Fonction publique

Georges Tron est lui nommé secrétaire d'Etat auprès du ministre du Travail, de la solidarité et de la fonction publique, chargé de la fonction publique. « Le président m'a proposé de prendre cette mission sur un dossier que je suis depuis des années. Je ne rentre pas dans un dossier que je découvre. Je l'ai accepté car c'est un honneur de servir la République », a-t-il déclaré sur i-Télé. Fidèle de Dominique de Villepin, Georges Tron avait ardemment défendu l'ancien Premier ministre pendant l'affaire Clearstream. Il n'y avait plus de secrétaire d'Etat à la Fonction publique depuis le départ d'André Santini en juin 2009.

Baroin de retour au premier plan

Ministre de l'Outre-mer (2005-2007) puis brièvement de l'Intérieur de Jacques Chirac (2007), M. Baroin fut l'une des principales voix de la majorité à critiquer la stratégie de Nicolas Sarkozy entre les deux tours des élections régionales, dénonçant notamment sa politique d'ouverture à gauche et le rythme de ses réformes.

Darcos aura « d'autres responsabilités »

Xavier Darcos, lourdement battu aux élections régionales en Aquitaine, était censé conduire la réforme des retraites dans les prochaines semaines. « C'est totalement injuste, Darcos a eu le courage d'y aller (aux élections), on savait que l'Aquitaine était une région très difficile », a commenté l'entourage du ministre. « M. Xavier Darcos sera prochainement appelé à d'autres responsabilités », précise cependant le communiqué de l'Elysée.

Sarkozy s'exprimera mercredi

Nicolas Sarkozy avait reçu ce matin son Premier ministre François Fillon pendant plus d'une heure pour tirer les leçons des élections régionales et préparer un remaniement dont l'ampleur est incertaine. Selon l'entourage du Premier ministre, il n'était pas prévu que François Fillon présente sa démission, même pour la forme. « Le président de la République fera une déclaration mercredi 24 mars à l'issue du Conseil des ministres », indique le texte joint à un autre communiqué annonçant un remaniement ministériel.

Source :

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article