REGIONALES EN BRETAGNE : Tetes de listes NPA, PG 22 et ADOC

Publié le par Carland

LAURENCE DE BOUARD, cadre infirmière à l’hôpital de Carhaix, conduira la liste soutenue par le NPA Bretagne, le parti de Gauche 22 et des militants des autres départements bretons du PG et les objecteurs de croissance de Bretagne (ADOC)

Les représentants de la liste unitaire, anticapitaliste et pour une écologie radicale, soutenue par le NPA Bretagne, le Parti de Gauche des Côtes d’Armor et des militants du Parti de Gauche des autres départements bretons, l’AdOC, des objecteurs de croissance réunis jeudi 17 décembre à Pontivy ont désigné la tête de liste régionale et les têtes de liste des sections départementales pour les élections régionales de mars 2010 en Bretagne.

Laurence de BOUARD, cadre infirmière à l’hôpital de Carhaix, tête de la liste du NPA aux élections européennes en juin 2009, conduira la liste au niveau Bretagne et dans le Finistère Elle sera entourée  : Dans les Côtes d’Armor, par Xavier COURTAY, chef de file du Parti de Gauche 22 En Ille et Vilaine, par Françoise DUBU, tête de la liste de la LCR aux élections régionales en Bretagne de 2004, membre du NPA 35 Dans le Morbihan, par Jean-Marie ROBERT, objecteur de croissance et membre de la Coordination des opposants au projet d’aéroport à Notre Dame des Landes.

C’est une première étape. Cependant, les discussions unitaires étant encore ouvertes, la liste de nos candidates et candidats pourrait encore évoluer. Notre liste portera dans cette campagne une politique en faveur du monde du travail, des salariés, des chômeurs, des précaires, pour le droit de chacun à vivre de son travail, comme les agriculteurs et les pêcheurs, contre l’accumulation des profits capitalistes qui contraint le plus grand nombre à vivre de plus en plus difficilement. Elle proposera également une alternative écologiste radicale, pour promouvoir des choix politiques courageux face aux logiques de rentabilité et de productivité qui se mènent au détriment de notre environnement, de notre santé, de l’avenir de la planète.

Nous voulons porter un programme de rupture, décliné en mesures régionales, en lien avec les mouvements sociaux. Nous appelons l’ensemble des partisans d’une gauche unitaire, anticapitaliste, antilibérale et militants de l’écologie radicale à nous rejoindre. 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article