Quimperlé. Vengeance d'état contre les défenseurs des régimes de retraites

Publié le par Carland

L'état Sarkozyste n'en fini pas de harceler les acteurs des mouvements sociaux. Chaque semaine apporte son lot de convocations par la police de délégués syndicaux, de citoyens que le régime à décidé de criminaliser.

Défendre son emploi, manifester contre le vol que constitue la réforme des retraites est l'occasion pour un pouvoir aux abois de se servir de sa police pour masquer ses propres turpitudes.

Aujourd'hui ce sont les Quimperlois qui sont victimes de la répression. On se rappelle avec quelle énergie ils avaient lutté contre la contre réforme des retraites. Le clan des sarkozyen se venge...

Tout le monde ne s'appelle pas Longuet ou Juppé !

Carland


quimperle.jpgUne quinzaine de personnes se sont regroupées ce matin, à 9 h, devant la gendarmerie de Quimperlé. Elles sont venues soutenir un homme convoqué à la suite des manifestations contre la réforme des retraites à l'automne dernier.

Une grande surface a déposé plainte pour son manque à gagner (son parking a été bloqué) et, depuis un mois et demi environ, c'est la quatrième personne ainsi convoquée à la gendarmerie. Il s'agit d'une audition de témoin.

Le collectif, composé de "membres de chaque syndicat et de personnes non syndiquées", souhaite que ces manifestants auditionnés (et leurs éventuels successeurs) ne se sentent pas seuls dans cette situation. "Nous aussi, nous avons participé aux manifestations. Pourquoi quatre personnes sont-elles ainsi convoquées ?".

Source : http://letelegramme.com/local/finistere-sud/quimperle-concarneau/quimperle/quimperle-ils-se-regroupent-pour-soutenir-un-homme-convoque-a-la-gendarmerie-11-03-2011-1232367.php

Publié dans Répression

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article