Quimper. Les itinérants de l'éducation nationale manifestent à vélo (Le Télégramme et Ouest France)

Publié le par Carland

25 mars 2010  


Une trentaine d'itinérants de l'Éducation nationale sur les 150 que compte le Finistère sont venus, hier, manifester à vélo devant l'inspection d'académie située à Ty-Nay à Quimper.

 Depuis juin2009, voire mars2009 pour certains, ces enseignants du premier degré se plaignent de ne pas avoir été remboursés de leurs frais de déplacement.

 Les itinérants sont ces conseillers pédagogiques, ces maîtres spécialisés en langue, des membres des rased (réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté) qui interviennent dans divers établissements scolaires. Pour se déplacer d'une école à l'autre, ils utilisent leur véhicule personnel.

 Un conseiller pédagogique a ainsi calculé qu'en un an, il aura avancé 1.400€. Du côté de l'inspection d'académie, on explique ce retard par un problème de logiciel informatique.

---------------------------------------

Une trentaine de personnes, itinérants de l'Éducation nationale dans l'enseignement primaire, ont manifesté à vélo devant l'inspection académique mercredi. Manifestation symbolique : s'ils devaient compter sur le remboursement de leurs frais de déplacement pour remplir le réservoir de leurs voitures, ils ne pourraient mener leurs missions qu'à vélo.

 Conseillers pédagogiques, enseignants en langues étrangères, membres des réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased), depuis mars ou juin 2009, ils et elles sont au régime sec. « L'inspectrice d'académie nous assure que c'est un problème de logiciel » rapporte Frédéric, conseiller pédagogique en éducation physique.

 Les rendez-vous se multiplient. Rien n'avance. Je pense que le problème est surtout budgétaire ! » Lassés de cette situation, les manifestants ont laissé un courrier à l'inspection académique. « Nous souhaitons, cette fois, une réponse écrite. »

Source : http://npa29quimper.over-blog.fr/

Publié dans Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article