Quand BASF mélange ses patates OGM

Publié le par Carland

ogm-j en-veux-pasDans la série "les breteteurs du vivant nous empoisonnent", un nouvel épisode signé BASF.

Pas des aprentis sorciers, des criminels sont en train de faire main basse sur le vivant.

Au fait qui connait un seul produit fabriqué par Monsanto (l'un des parrains de la mafia OGM) qui ne se soit pas révélé nocif ???

Carland

 


Par Alain Godefroy

En mars 2010, la pomme de terre Amflora, pomme de terre génétiquement modifiée de la multinationale BASF, a été autorisé à la culture par l'Union Européenne. A priori non destinée à l'alimentation humaine, elle permet la production d'amidon avec un fort taux de amylopectine utilisé dans la production de colles, d'adhésifs et de papier. Elle pourrait être utilisée également dans l'alimentation humaine. Elle présente le défaut d'introduire également un gène de résistance, utilisé comme marqueur, à un antibiotique, le nptII. Il existe un rique de transfert de ce gène de résistance aux bactéries du sol.

Trois pays ont commencé la culture de ces pommes de terre génétiquement modifiées: la Suède, l'Allemagne et la République Tchèque.

Fort de ce succès, attendu depuis longtemps, BASF dépose en aout 2010 une nouvelle demande d'autorisation, pour la pomme de terre Amadea. Comme sa petite soeur, elle permet d'obtenir un amidon un fort taux de amylopectine. En plus des utilisations déjà listées pour Amflora, cet amidon pourrait également être utilisé par l'industrie agro-alimentaire et donc entrer dans l'alimentation humaine. L'autre innovation par rapport à Amflora est qu'elle utilise comme marqueur un gène de résistance à un herbicide au lieu du controvorsé gène de résistance à un antibiotique.

Tout irait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes pour BASF si patatras, cette nouvelle pomme de terre GM Amadea non encore autorisée n'avait été découverte poussant en toute tranquillité au milieu de ses petites soeurs Amflora dans un champs en Suède.

La commission européenne a immédiatement demandé à BASF de s'expliquer. Les autorités régionales du Mecklenburg-Vorpommern, lander du nord de l'Allemagne a immédiatement interdit la culture de la pomme de terre Amflora.

BASF qui reconnait les faits, n'a pas donné d'explications sur les causes de cette erreur. Cette affaire démontre en tout cas la difficulté, voire l'impossibilité de gérer des filières séparées, que ce soient entre des différents OGM, et à fortiori entre OGM et non OGM.

Sources:

AFP: http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5ihgh5UdRKUvshgJGkRNaWYib-vmA 

         http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hG_ZmcS0tcVA8GF8L4t_VGTMwMdA

HNS: http://www.hns-info.net/spip.php?article25310

Source : http://www.mediapart.fr/club/edition/ogm/article/080910/quand-basf-melange-ses-patates-ogm

Publié dans OGM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article