PSA Rennes. Suppression de 147 postes : la colère des salariés

Publié le par Carland

Inquiétude et colère dominaient ce jeudi chez PSA à Rennes : dans la matinée, ils ont appris dans la presse la suppression de 147 postes. La décision devrait être officialisée lors d'un Comité central d'entreprise extraordinaire, le 20 décembre.

 

Lire également
>
PSA Rennes : 147 suppressions de postes annoncées
>
PSA : plus de 4.000 emplois supprimés en 2012

> PSA Peugeot-Citroën : inquiétudes sur le site rennais
> PSA Rennes : 5 jours de chômage en janvier

"A partir du moment où un groupe bat son record de vente, a beaucoup d'argent en réserve avec les 11 milliards, qu'est ce qui peut justifier autant de sacrifices d'emplois? Pour moi, rien", s'emporte Michael Gallais, délégué CGT à l'usine PSA de Rennes-La Janais.

"On a quand même perdu plus de 2.200 personnes sur 5 ans. Donc, on pensait quand même que Rennes" serait moins touché et il y a "beaucoup de surprises et beaucoup de colère de voir ce chiffre dans la presse ce matin", déclare Nadine Cormier, secrétaire du syndicat FO. "Maintenant, on a des vieilles peurs qui reviennent. On avait connu à une époque la peur de la fermeture du site en 2014, et bien cette peur revient. Elle s'était tassée un peu avec le lancement de la nouvelle 508, et aujourd'hui, (...) on a une équipe de nuit qui va produire 2 fois moins de véhicules que ce qui était prévu".

"Il n'y a pas à supprimer de postes, il y a du boulot pour tout le monde", estime pour sa part Christian, un salarié qui ne souhaite pas donner son nom. "Il n'y aurait pas de chômage si les patrons n'avaient pas le droit de faire ce qu'ils font, c'est tout... On leur laisse le choix de foutre les gars dehors, et bien non, je ne suis pas d'accord".

"Quand c'est de la mobilité temporaire, les gens sont prêts à faire des efforts. D'ailleurs, le site de Rennes l'a montré (...) Par contre, c'est vrai que de la mobilité qui veut dire, par exemple, je vends ma maison ici et je vais m'installer à Poissy, j'emmène ma femme, j'emmène mes enfants, là c'est complètement différent", considère Nadine Cormier.

L'usine PSA de Rennes avait fêté en mai dernier ses 50 ans avec optimisme, en raison du succès commercial de la Peugeot 508, après une période de qui l'avait conduite à réduire fortement ses effectifs, passés de 12.000 en 2005 à quelque 6.800 alors. Un comité central d'entreprise s'est déroulé ce jeudi au siège de PSA Peugeot Citroën, après l'annonce fin octobre de la suppression de 1.900 postes en 2012 qui touche l'ensemble des sites, mais plus particulièrement Sochaux, Aulnay et Rennes.

Source : http://letelegramme.com/ig/generales/regions/ille-et-vilaine/rennes-suppression-de-147-postes-la-colere-des-salaries-15-12-2011-1536236.php

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article