Projet de centrale à Ploufragan (22). Vers un nouvel appel d'offres ?

Publié le par Carland

Dans un courrier adressé au maire de Ploufragan il y a quelques jours, le directeur de cabinet de Jean-Louis Borloo indique qu'une décision concernant le projet de centrale à Ploufragan sera prise peu de temps après les élections régionales.

12juillet 2009: Jean-Louis Borloo, ministre de l'Écologie annonce que la centrale à gaz de Ploufragan (quatre turbines de 50MW) «ne se fera pas en l'état». Pour les opposants au projet porté par GDF-Suez, c'est - pensent-ils - la fin heureuse d'un combat long de deux ans. Mais depuis quelques jours, l'inquiétude est réapparue chez les militants écologiques et les élus locaux.

«La seule solution»


À l'origine de cette agitation, un courrier de Jean-François Carenco à destination de Rémi Moulin. Dans cette lettre, le directeur de cabinet de Jean-LouisBorloo rappelle au maire de Ploufragan la fragilité électrique de la région: «Le caractère alarmant de la situation en Bretagne nécessite des mesures d'urgence». Avant de poursuivre:«La mise en service d'un moyen de production dans la région de Saint-Brieuc, en complément du parc de production existant qu'il est nécessaire de pérenniser, apparaît comme la seule solution permettant de faire face à la situation dans les délais impartis pour mettre en oeuvre le renforcement du réseau de transport en Bretagne». Et Jean-François Carenco de conclure: «Je crois pouvoir affirmer que des décisions pourraient être présentées aux élus dans les toutes prochaines semaines». L'annonce du lancement d'un nouvel appel d'offres pour une unité de production électrique dans la région de Saint-Brieuc n'est donc pas encore officielle. Mais se rapproche...


Une centrale d'appoint au gaz ou au fuel


Car à la fin du mois de février, Rémi Moulin s'est aussi entretenu avec Gérard Yvé, le délégué régional de GDF-Suez. Et ce dernier l'a également informé qu'aucune décision ne serait prise avant le second tour des élections régionales. Mais il a ajouté que la construction d'une unité de production, de plus faible puissance, permettant de couvrir les périodes de pointe, était à l'étude. Cette centrale d'appoint, faisant appel aux énergies fossiles, le B15 (structure rassemblant les plus importantes collectivités locales bretonnes) ne s'y était pas opposé l'été dernier. Mais uniquement si les actions «de maîtrise de la demande et de production renouvelable» étaient trop difficiles à mettre en place d'ici 2012. Depuis, le B15 prône l'installation de petites unités de production.

  • Julien Vaillant
s

Dans un courrier adressé au maire de Ploufragan il y a quelques jours, le directeur de cabinet de Jean-Louis Borloo indique qu'une décision concernant le projet de centrale à Ploufragan sera prise peu de temps après les élections régionales.

12juillet 2009: Jean-Louis Borloo, ministre de l'Écologie annonce que la centrale à gaz de Ploufragan (quatre turbines de 50MW) «ne se fera pas en l'état». Pour les opposants au projet porté par GDF-Suez, c'est - pensent-ils - la fin heureuse d'un combat long de deux ans. Mais depuis quelques jours, l'inquiétude est réapparue chez les militants écologiques et les élus locaux.

«La seule solution»

À l'origine de cette agitation, un courrier de Jean-François Carenco à destination de Rémi Moulin. Dans cette lettre, le directeur de cabinet de Jean-LouisBorloo rappelle au maire de Ploufragan la fragilité électrique de la région: «Le caractère alarmant de la situation en Bretagne nécessite des mesures d'urgence». Avant de poursuivre:«La mise en service d'un moyen de production dans la région de Saint-Brieuc, en complément du parc de production existant qu'il est nécessaire de pérenniser, apparaît comme la seule solution permettant de faire face à la situation dans les délais impartis pour mettre en oeuvre le renforcement du réseau de transport en Bretagne». Et Jean-François Carenco de conclure: «Je crois pouvoir affirmer que des décisions pourraient être présentées aux élus dans les toutes prochaines semaines». L'annonce du lancement d'un nouvel appel d'offres pour une unité de production électrique dans la région de Saint-Brieuc n'est donc pas encore officielle. Mais se rapproche...

Une centrale d'appoint au gaz ou au fuel

Car à la fin du mois de février, Rémi Moulin s'est aussi entretenu avec Gérard Yvé, le délégué régional de GDF-Suez. Et ce dernier l'a également informé qu'aucune décision ne serait prise avant le second tour des élections régionales. Mais il a ajouté que la construction d'une unité de production, de plus faible puissance, permettant de couvrir les périodes de pointe, était à l'étude. Cette centrale d'appoint, faisant appel aux énergies fossiles, le B15 (structure rassemblant les plus importantes collectivités locales bretonnes) ne s'y était pas opposé l'été dernier. Mais uniquement si les actions «de maîtrise de la demande et de production renouvelable» étaient trop difficiles à mettre en place d'ici 2012. Depuis, le B15 prône l'installation de petites unités de production.

  • Julien Vaillant

Source : http://letelegramme.com/ig/generales/regions/cotesarmor/projet-de-centrale-a-ploufragan-22-vers-un-nouvel-appel-d-offres-17-03-2010-827853.php

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article