Prix du lait : le ministre presse les industriels d'appliquer la hausse

Publié le par Carland

Symptomatique du pouvoir de l'agro businnes, un ministre en est réduit a supplier ses vrais patron de ne pas faire crever trop brutalement les paysans !

Carland



C'est aujourd'hui que se tient au ministère de l' une réunion tripartite capitale pour résoudre la de la filière laitière. Mardi matin, à quelques heures de cette négociation entre le , les producteurs et les industriels, le ministre de l'Agriculture a souhaité que soit respecté l'accord du 3 juin dernier.

 «Je souhaite que nous sortions de l'impasse dans laquelle nous sommes aujourd'hui», a déclaré Bruno Le Maire sur Europe 1.

«Nous sommes aujourd'hui le 30 mars. A partir du 1er avril, les producteurs de lait en France ne savent pas combien ils seront payés. Je comprends parfaitement leur inquiétude et je veux surtout leur apporter des réponses concrètes, c'est-à-dire avoir aujourd'hui un prix du lait pour le mois à venir de façon à ce qu'ils sachent combien ils vont toucher les mois prochains», a-t-il poursuivi.

Le président de la FNSEA, principal syndicat agricole, lui a fait écho. «Ce qu'il faut, c'est qu'on respecte l'accord interprofessionnel qui donne une évolution des indicateurs», a déclaré Jean-Michel Lemétayer sur Radio Classique.

Industriels et producteurs avaient signé en juin dernier pour une hausse de 5,5 à 5,8% du prix de base du lait au deuxième trimestre (avril à juin) par rapport à la même période un an plus tôt. Or, depuis quelques jours, les entreprises dénoncent ce compromis et réclament un alignement des prix du lait français à ceux pratiqués en Allemagne, estimés 15% moins chers.

Le principal syndicat de producteurs, la FNPL, a demandé aux éleveurs de faire pression sur les entreprises rétives à une hausse des prix. «Les producteurs de lait ont bien besoin de cette hausse», fait valoir le président de la FNSEA, alors que s'ouvre le 64e congrès de son organisation, qui a enregistré des départs en 2009, notamment dans la filière laitière.

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article