Ploudaniel (29). Colesco. Le P-DG retenu par des salariés en grève

Publié le par Carland

Philippe Belmont, P-DG de la Colesco, entreprise générale du bâtiment, était retenu, hier, par des salariés, au siège à Ploudaniel. Des lettres de licenciement reçues en fin de semaine dernière avaient déclenché une grève, en matinée.

Ils étaient une cinquantaine de salariés en grève à occuper, hier, les locaux de la Colesco, entreprise placée en redressement judiciaire depuis le 26 mai. «Nous retenons monsieur Belmont», a déclaré Alain Gélébart, l'un d'entre eux. La semaine dernière, dans le cadre du plan social, des lettres de licenciement ont été adressées à 39 des 117 salariés.

«Des départs ne sont pas volontaires»

«Ce sont ces lettres et surtout leur contenu qui ont déclenché le mouvement. Le plan social ne devait concerner que des personnes volontaires au départ. Or, ce n'est pas le cas». Les salariés grévistes de la société coopérative ouvrière de production (Scop), dont 57 % sont associés et propriétaires, remettent en cause le plan social d'une façon générale, sur l'attribution des critères. Ils bloquent l'entreprise et retiennent Philippe Belmont, président-directeur général dans son bureau. « Ils demandent à ce que nous redémarrions la procédure à zéro», indique le P-DG. «Or, tout a été fait dans les règles, le droit a été respecté, les délégués ont été consultés... C'est la position de l'administrateur judiciaire qui estime que des personnes présentes dans l'entreprise aujourd'hui n'ont plus à y être», indique Philippe Belmont. «Il y a une incompréhension générale entre la direction, l'administration et les salariés. La situation est d'autant plus complexe que nous sommes une Scop». Comment sortir de cette crise ? «Je ne sais pas. L'administrateur judiciaire est aujourd'hui (lundi) en rendez-vous à Paris», concluait-il. Hier après-midi, les gendarmes se trouvaient sur place pour vérifier qu'il n'y avait pas atteinte à l'intégrité de la personne. Ce n'était pas le cas. Les événements se déroulaient dans le calme. Déterminés, les grévistes entendaient prolonger leur action durant la nuit et aujourd'hui.

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article