Passez à la caisse les pauvres. Les bettencout et cie ont besoin de thunes

Publié le par Carland

La crise c'est ça : juste un transfert d'argent... Plein de pauvres qui racquent pour augmenter le bas de laine des rentiers.

Qui a parlé des bourgeois du 19ème siècle que Zola a si bien décrit. Pas moi en tout cas.

Pire on est dans le retour au moyen âge. Changez le nom des familles noble du moyen âge et remplacez les par Arnault, Dassaut qui au passage n'a jamais rapporté un kopeck a l'état mais que l'on engraisse de père en fils.

Remplacez le clergé par les politiciens et vous avez le même fonctionnement social qu'au moyen âge avec une différence, les seigneureries ne son pas européennes elles sont mondiale.

Comme toutes les seigneureries elles se battent entre elle. Pour ça elles ont besoin de mercenaire et d'esclaves...

Bienvenue au nouvel âge !!!


Suppression de 100.000 fonctionnaires, gel des salaires, coup de rabot sur les niches fiscales, diminution du train de vie de l'Etat... Hier, le gouvernement a distillé de nouvelles mesures qui devraient rapporter dix milliards d'euros, face à une dette qui gonfle. Petit à petit, le plan de rigueur se dessine.

Le gouvernement refuse toujours de parler de rigueur mais ça y ressemble de plus en plus. Voici les principales mesures présentées hier pour réaliser dix milliards d'euros d'économies d'ici à 2013.

Fonction publique.
La poursuite du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, soit la suppression de 100.000 postes supplémentaires entre2011 et2013, permettra une économie brute de troismilliards d'euros. Le gouvernement s'engage toutefois de nouveau à restituer aux fonctionnaires la moitié des économies dégagées par cette mesure.

Baisse des dépenses de fonctionnement de l'Etat et des opérateurs.
Les dépenses de fonctionnement de l'Etat et des opérateurs seront réduites de 10%, ce qui devrait permettre une économie de deux milliards d'euros d'ici à 2013. Ainsi, la centralisation de tous les achats réalisés par l'administration doit permettre d'économiser 700millions d'euros. Environ 1.700 bâtiments publics vont être cédés, ce qui devrait rapporter 300millions d'euros. Chaque fonctionnaire disposera désormais d'un espace de travail de 12m² contre 18m² jusqu'ici. L'Etat veut aussi moderniser son parc informatique et économiser ainsi 300millions. Pour maîtriser les dépenses publiques, la lutte contre la fraude sociale et fiscale sera renforcée, grâce notamment au croisement de fichiers. Des regroupements entre opérateurs se poursuivront aussi: par exemple entre les six écoles des Mines et les quatre écoles des Télécoms. Le gouvernement affirme vouloir être «exemplaire en matière de dépenses de fonctionnement». Nicolas Sarkozy a déjà annoncé une série de mesures visant à réduire le train de vie de l'Etat (suppression de la garden-party, réduction des cabinets ministériels...)

Baisse des crédits d'intervention.

La baisse de 10% des crédits d'intervention, ces aides économiques et sociales (emploi, logement, etc.) qui représentent 66milliards au total, doit permettre une économie d'environ 5milliards d'euros. Le gouvernement doit préciser en fin de semaine aux ministères combien ils seront autorisés à dépenser l'an prochain.

Multiplier les services par internet.
Parallèlement, le gouvernement entend «améliorer la qualité des services rendus aux usagers», sans chiffrer le gain attendu. François Baroin a évoqué le recours massif à internet, en permettant de payer en ligne ses frais de santé ou de demander en ligne une aide au logement. L'Etat se fixe pour objectif de réduire de 30% les délais de traitement de l'administration des demandes des usagers d'ici fin 2010. Il a aussi décidé de créer un point unique de dépôt des réclamations.

Source : http://letelegramme.com/ig/generales/fait-du-jour/etat-nouveau-tour-de-vis-01-07-2010-974463.php

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article