occupation AP HP : communiqué SUD

Publié le par Carland

Colère sociale à l’AP-HP

Exécutante zélée de la politique hospitalière de Mme Bachelot, la direction de l’AP-HP a décidée de démanteler ses hôpitaux, ses services et de supprimer 4000 emplois. Cette politique ne pouvait que provoquer la colère des salariés. Des grèves se sont déjà multipliées dans plusieurs hôpitaux : E Roux, Jean Verdier, Trousseau, Tenon, Saint Antoine …

Depuis jeudi 11 mars au soir une délégation de l’inter syndicale occupe le siège de l’APHP avenue Victoria pour obtenir de leur direction l’arrêt des projets de restructurations et le retrait du plan d’économie de 300 millions d’€uros, qui ne pourra qu’aggraver les conditions de travail et l’offre de soins déjà bien dégradées.

Ce vendredi matin, un rassemblement de plusieurs centaines de salariés est venu soutenir la délégation. Pour l’heure, Mme Bachelot est aux abonnés absents et le directeur de l’AP-HP refuse d’ouvrir des négociations. Leur seule réponse jusqu’ici, a été l’envoi des forces de police, le « gazage » des manifestants et des élus venus les soutenir. La fédération SUD santé sociaux dénonce l’attitude du ministère et de la direction générale de l’AP-HP qui refusent d’entendre cette colère et les revendications des salariés.

La fédération SUD santé sociaux exige du gouvernement l’ouverture immédiate de négociations avec l’inter syndicale de l’AP-HP. Fait à Paris le 12 mars 2010 à 13h30.

Source : http://siteinfosecusante.free.fr/spip.php?article509

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article