Not' Colibri en perd son grec ancien

Publié le par Carland

Z'auriez pas cent quarante milliards ?

Cent quarante milliards d'euros !

Crédit patate au lard, grand spéculateur à la moussaka !

Chat des bois à compter et recompter ses noisettes !

Agioteurs, usuriers, enragés sur les ruines d'Athènes !

Et toi, le bas de laine du petit Arpagon lamda !

Allez-vous faire des joyeuses en or chez les hellènes !

A qui le tour demain ?

Not' Colibri en perd son grec ancien.

Merci Daniel !

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article