Mise en place des ARS (Agence de Régression Sanitaire). A Toulouse comme ailleurs personne n'en veux !

Publié le par Carland

Les syndicats des services de santé en Midi-Pyrénées se sont mobilisés ce mardi à Toulouse contre la mise en place de l’agence régionale de la santé (ARS). Les manifestants se sont invités au forum des personnels de l’ARS pour présenter leurs revendications. Ils contestent entre autres une concentration des services à Toulouse au détriment d’un service publique de proximité.

4dntvuhh2yeo4npyb3igdet73odaolf-si824jd1g7fu5pgh9i6nwrxvy5.jpegLes fonctionnaires des services de santé de Midi-Pyrénées ont voulu alerté l’opinion ce mardi à Toulouse. Une centaine de personnes, à l’appel d’un intersyndical, se sont invitées au forum des personnels de l’agence régionale de la santé (ARS) Midi-Pyrénées, à Entiore Labège, pour remettre en cause les modalités de mise en place de cette nouvelle structure.

L’ARS est destinée à regrouper tous les services ambulatoires, médicaux sociales et sanitaires de la région. « Au total ce sont 11 statuts différents qui devront cohabiter ensemble à Toulouse », explique Laurent Ortic, le parte parole de l’intersyndical.


La loi Hôpital-Patients-Santé-Territoires, dite loi « Bachelot », prévoit l’instauration des ARS le 1er juillet 2010. En plus de la Ddass et de la Drass, la structure englobera aussi l’agence régionale hospitalière de Midi-Pyrénées et du personnel de l’assurance maladie.

« Après la Poste et la réforme de la justice nous assistons avec l’ARS à la destruction d’un service publique de proximité »,

Laurent Ortic, porte parole de l’intersyndical.


« La volonté du gouvernement est de faire des économies sur la santé au détriment d’un service publique de proximité. Le souhait affiché par la loi « Bachelot » est de remettre à l’équilibre financier en 2012 un tissu hospitalier régional fortement déficitaire », précise Laurent Ortic. Ainsi les syndicats envisagent la suppression des antennes de la Ddass de Haute Garonne situées à St Gaudens et Muret.


Venues d’Ariège, Florence, Caroline et Jacqueline, trois fonctionnaires de la Ddass, ont déjà constaté les effets de cette restructuration. « Nous avons déjà perdu une partie de notre enveloppe budgétaire qui implique une perte de certaines de nos missions sanitaires dans le département. Notre service publique s’éloigne du monde rural et ce concentre progressivement à Toulouse. »

Actions

Les manifestants ont envahi la salle de réunion à l’ouverture du forum des personnels de l’agence régionale de la santé Midi-Pyrénées.

Les syndicats ont posé 25 questions à Xavier Chastel, chargé de la mise en place de l’ARS en Midi-Pyrénées.

Les syndicats ont prévu d’autres actions dans les prochains jours.

 

Publié dans Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article