Mâtins chagrins

Publié le par Carland

Un président
Creux et rolexomane
Un roitelet se prend pour un albatros
Triste troglodyte mégalomane

Un cardinal,
Serre moi la pince monseigneur
Il me met les pinces séant
Petit à l’extérieur, Guéant à l’intérieur

Un Mâtin
Veille, jour et nuit
Un mâtin secret comme un chat,
Le matin est blême, la liberté blêmit

Une blonde
Avec des idées noires
Borgne, défigurée, haineuse,
Rapporte bâtard

Un prisonnier
Avant qu’il ne soit trop tard
Cervelle en liberté même pas surveillée
J’les rejoints ce soir

Un peuple
Echappe à ses peurs, les yeux pleins d’espoir
Le cardinal et la blonde sont chagrins ce matin
Mâtins chagrins, révolution avant le soir !

Carland

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article