Maternité de Carhaix. Le nombre de naissances en baisse

Publié le par Carland

213 bébés ont vu le jour en 2011 à l'hôpital. Soit 22 de moins qu'en 2010. Pour le maire, il faut se mobiliser pour inverser la courbe.

La petite Léna, née le 28décembre, est le dernier bébé à avoir vu le jour à Carhaix en 2011. Elle était la 213e à pousser ses premiers cris à la maternité. Un total décevant puisqu'en 2010, 235 naissances avaient été enregistrées. Un chiffre qui était stable par rapport à 2009. Dans le détail, 117 garçons et 96 filles sont nés en 2011. 38 naissances concernent des familles carhaisiennes et 175 pour des personnes venant de communes extérieures. 22 bébés carhaisiens ont aussi vu le jour dans un autre hôpital.

36% des Carhaisiennes ont accouché ailleurs

Sur 60 Carhaisiennes enceintes en 2011, 36% ont donc fait le choix d'accoucher ailleurs. Beaucoup plus que le nombre normal de grossesses gémellaires ou à risques qui imposent d'aller ailleurs. Manque d'information ou défiance vis-à-vis de la maternité? Sans doute un peu des deux. En tout cas, si ces 22 bébés étaient nés à Carhaix, le total de 235 naissances de 2010 aurait été égalé. Pour le maire, cette baisse est une mauvaise nouvelle. «Il faut à tout prix que la maternité se maintienne. On défend encore aujourd'hui des gens poursuivis par la justice pour le combat mené à l'époque», indique Christian Troadec, plus de trois ans après le conflit de l'hôpital.

«Enlever le doute »

Selon lui, «il faut que tout le monde joue le jeu». Comprenez les médecins généralistes, les futurs parents, mais pas seulement eux. «Il faut que tout le monde s'y mette à commencer par le CHRU de Brest lui-même. Tant qu'il y aura des rumeurs de décisions défavorables, il y aura de la méfiance. Il faut enlever ce doute pour gagner la confiance des gens. Il ne faut plus que la question de l'avenir de la maternité se pose», martèle Christian Troadec.

Un nouveau chef de service

L'élu réclame «une volonté affirmée et bien affichée de la direction. Ils doivent passer un message fort pour le maintien définitif de la maternité». La direction du CHRU a justement l'intention de prendre la parole prochainement. «Avant la fin du mois, nous communiquerons pour présenter le nouveau chef de service de la maternité et quelques aménagements», indique le service communication du CHRU. L'ancien chef de service, le DrMichel Collet, très impliqué dans le projet carhaisien et apprécié des patients, a quitté la maternité. Le CHRU parle d'une «réorganisation». Pour certains, il a été plutôt écarté par sa hiérarchie. Son successeur, le Dr Matthieu Muller, exerce depuis environ un an et demi à Carhaix. À 20% de son temps au départ et désormais à mi-temps. Croisé hier dans les couloirs de la maternité, il confie se plaire ici. «Nous avons un bel outil. Je suis confiant. Il n'y a pas de raison que cela ne fonctionne pas».

Publié dans Hôpital de Carhaix

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article