Libération.fr : Crèches : « Une mobilisation historique »

Publié le par Carland

Crèches : « Une mobilisation historique » Matignon a opposé une fin de non-recevoir à la délégation venue demander une négociation sur le futur décret qui réorganise les crèches.

7 réactions RECEUILLI PAR SIBYLLE VINCENDON

Après la trentaine de défilés qui ont eu lieu ce jeudi partout en France à l’appel du collectif « Pas de bébés à la consigne » pour défendre l’accueil des la petite enfance, une délégation de la manifestation parisienne a été reçue à Matignon.

En cause, le futur décret qui réorganise les crèches. Mais aussi l’instauration de « regroupements d’assistantes maternelles » permettant d’accueillir jusqu’à seize petits sans normes particulières. Et la création de « jardins d’éveil » pour les deux à trois ans.

A plus long terme, le Collectif s’inquiète sur le fait que le gouvernement ne sorte pas l’accueil de la petite enfance des activités concernées par la directive européenne des services.

Pierre Suesser, président du syndicat national des médecins de PMI (service de la protection maternelle et infantile), faisait partie de la délégation reçue chez Fillon. Il raconte.

« Nous avons été reçus par une conseillère technique chargée des finances sociales. Elle a justifié la politique gouvernementale comme elle a pu. Nous avons parlé de tout : des regroupements d’assistantes maternelle, du décret, de la directive services. Et en fin de discussion, nous avons posé la question : est-ce que le gouvernement entend négocier sur le décret et la directive ? Elle nous a répondu que le décret avait été négocié. Elle semblait mandatée pour nous dire que le décret, ça y est, c’est fait.

Il me semble que, sans exagérer, cette mobilisation a été historique. Rien qu’en région parisienne, un tiers des établissements en grève et la moitié des grévistes dans la manifestation… Nous lui avons dit que le gouvernement ne pouvait pas en rester là ».

Source : http://siteinfosecusante.free.fr/spip.php?article506

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article