Les fesses sales du petit donneur de leçons...

Publié le par Carland

De Sankukai

sarkozy_et_ses_copains_les_fascistes_italiens--c78eb.gifDepuis l'ère Neskabo, l'Élysée dépense 1,5 million d'euros par an dans des sondages bidons.

En 2009, l'Élysée a fait faire une réfection totale des 400 m² des appartements privés de Neskabo à l’Élysée (alors qu'il n'y vit pas).


Dans les appartements privés de Neskabo à l'Élysée les fleurs doivent toujours être fraîches. Budget annuel : 280 000 euros.


Neskabo dispose de 61 véhicules, 2 Airbus et 6 jets Falcon. Le plus récent (d'une valeur de 60 millions d'euros), a été baptisé Carla…


« Air Sarko One » : un palace flottant à 20 000 euros l’heure de vol. 185 millions d’euros pour l’achat et l’aménagement de l'avion.


L'Élysée dépense 1 million d'euros par an pour les boissons. On y compte près de 1 000 employés (le double de l'armada de la reine d'Angleterre). Parmi eux : 44 chauffeurs et 87 cuisiniers.


Les chefs cuisiniers se servent librement dans la cave du palais de l'Élysée et se font servir leur déjeuner par des laquais.


2007 : Neskabo s'octroie une augmentation de salaire de 200 % (22 249 euros par mois).


Visite officielle à Pékin de novembre 2007 : Neskabo a dormi dans la suite présidentielle du nouveau cinq étoiles du groupe Accor à 8 800 euros la nuit.


La France, lors de sa présidence de l'Union européenne, a dépensé en six mois 190 millions d’euros en repas somptueux, feux d’artifice, réceptions et autres photos souvenirs inoubliables, soit trois fois le budget de la présidence précédente.


Les dépenses de l'Élysée sont passés de 32,38 à 35,1 millions d’euros en un an (2007). Les frais de personnels ont augmenté de 10,9 %, la dotation du chef de l’Etat de 53 %.


Les charges de l'Élysée ont dérapé en 2008 : les charges nettes totales se sont élevées à 110 millions d'euros, contre 101 millions prévus lors du vote du budget fin 2007. Le nombre de réceptions a été multiplié par deux et les frais de téléphonie mobile étaient en hausse de 47 %.


L’Élysée a augmenté de 9,2 millions d’euros son budget initial pour 2009.


Déplacement de Sarkozy à Saint-Quentin (Aisne) : 400 000 euros. 1 300 CRS, gendarmes et policiers mobilisés.


1,6 million d’euros payés par les contribuables pour écouler les CD de Carla Bruni via l'agence de marketing Sopexa.


Les frais de déplacement du président de la République ont été multipliés par trois depuis 2006.


Carla Bruni, non élue et non catholique, donne 3,2 millions d'euros, appartenant à l'État laïc qu'est la France, dont les caisses sont vides, pour la réfection d'une église italienne.


Après l'installation dans l’avion présidentiel d’une cafetière au coût exorbitant de 25 000 euros, Neskabo s'achète une douche à 245 000 euros, jamais utilisée (sommet de Paris de l’Union pour la Méditerranée).


L'Élysée a dépensé 7,5 millions d'euros pour sa communication en 2009 et emploie 51 personnes à plein temps à cette fin.


La demi-sœur de Carla Bruni devient stagiaire à l'Élysée à la cellule diplomatique. Elle serait à 25 ans une « spécialiste des questions de la faim dans le monde ». Mieux que JeanJean.


Le coût du voyage de Neskabo à la Réunion :

• 815 000 euros de transport (4 avions),
• 17 000 euros d’invitations (des cartes envoyées par la poste),
• 50 000 euros de climatisation (pour éviter au président de la République d’avoir trop chaud),
• 13 000 euros de frais d’hébergement (55 chambres dans le plus onéreux hôtel de la Réunion)…
Soit 1,6 million d’euros pour un déplacement de 24 heures.

Chasses présidentielles : chaque année, une quinzaine de journées de chasse sont offertes au nom du Président de la République à ses invités, pour un budget resté silencieux. Sur invitation du président, une trentaine de privilégiés (Martin Bouygues, Albert Frère…) sont régulièrement conviés aux « battues de l'État », tombées en désuétude sous Chirac.



Verbatim neskabiste :


Il faut « lutter contre les gaspillages à tous les niveaux de l’administration ».


« L’État doit, plus que jamais, faire preuve d’exemplarité » et « faire un usage irréprochable de l’argent public ».


« Un euro public doit être un euro utile et légitime ».


« Les déplacements des ministres et secrétaires d’Etat soient strictement encadrés ». « Pour leur hébergement, ils auront recours aux locaux des services de l’Etat tels que les ambassades et les préfectures, de préférence aux prestations hôtelières. »


Les abus, « notamment en matière de déplacements ou de frais de bouche », seront sanctionnés.


« Ceux qui incarnent l’intérêt général ne peuvent être exonérés de l’effort demandé à la Nation. Ils ont une responsabilité particulière qui découle de leur mission, celle de faire un usage irréprochable de l’argent public. »


Neskabo se fout de la gueule de qui ?

Source : http://www.liberation.fr/politiques/0102643983-reaction-sur-sarkozy-le-train-de-vie-des-ministres-va-etre-vigoureusement-reduit:sortBy-lastAdded:page-8

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article