Le projet de méga décharge à Plouray bientôt abandonné ?

Publié le par Carland

DECHETS - Les commissaires chargés de l’enquête publique sur l'implantation d’un centre de tri et d’enfouissement de déchets automobiles à Plouray, dans le Morbihan, ont remis lundi au préfet du département un long rapport se concluant par un avis défavorable sur un projet qu'ils qualifient, entre autres choses, de "socialement inacceptable et environnementalement destructeur". Lire la suite...

Porté par une filiale de l’entreprise normande Guy Dauphin Environnement (GDE), ce projet couvrant 152 hectares en tête du bassin de l'Ellée (seule rivière française classée "sauvage" par WWF), prévoit l'enfouissement de plus de 100 000 tonnes de déchets par an issus de l'industrie automobile. Après des semaines d’enquête, les commissaires ont déroulé un long catalogue de motifs justifiant leur avis négatif. Outre les menaces sur l'activité agricole et l'environnement, ils notent par exemple que la viabilité économique du centre d'enfouissement “n’est pas démontrée”. Ils relèvent également les “incohérences” de l’étude d’impact sur le trafic routier engendré ou encore les “assertions mensongères” de l’entreprise postulante sur les opérations de dépollution avant traitement des déchets, opérations qui ne font sur le site de Montoir de GDE (qui traite les mêmes déchets qui seraient enfouis à Plouray), l’objet “d’aucun contrôle sérieux”.  “La pratique sans vergogne du mensonge et l'entêtement de GDE dans des contradictions flagrantes (...) jettent un doute sur la crédibilité du dossier”, assènent t-ils. Ils soulignent également la qualité exceptionnelle du site retenu (où serait érigé un dôme de 20 mètres de haut) qui a “un caractère naturel remarquablement préservé” et bien “représentatif des vallées et fonds de vallées des Montagnes Noires” avec, en outre, “la plus importante ressource en eau du nord du Morbihan”. Pour les commissaires, “les zones humides seront inévitablement impactées”.  Ils s'interrogent enfin “sur le comportement et la tenue des déchets sur de longues durées”. Bref, tout faux pour GDE! Le 13 novembre dernier, 2000 personnes avaient défilé à Plouray pour dire leur opposition à cette usine de traitement, s’inquiétant de sa “démesure” et des  menaces de "pollution irréversible” pour l'eau et l'air. Le 17 décembre, les élus d’Europe Écologie-Les Verts et de l’Union Démocratique Bretonne avaient fait adopter à l’unanimité un voeu par le Conseil régional de Bretagne affirmant son opposition à l'implantation d'un tel centre “contraire aux principes même du développement durable". Aujourd'hui, les élus d’EELV demandent au préfet l’abandon “au plus vite” du projet. La balle est dans le camp du haut-fonctionnaire.

Pierre-Henri ALLAIN

Les conclusions de l'enquête publique sont consultables sur: www.morbihan.pref.gouv.fr

Source : http://www.liberennes.fr/libe/2011/03/le-projet-de-m%C3%A9ga-d%C3%A9charge-%C3%A0-plouray-abandonn%C3%A9.html

Publié dans Ecologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article