Lannion. Bande de Gaza. Une flottille sur le Léguer contre le blocus Israélien

Publié le par Carland

Bateau_gaza.JPGPlusieurs petits bateaux de fortune lâchés dans le Léguer. C'est le coup symbolique réalisé hier soir, à l'initiative de l'AFPS Trégor (1), en vue de soutenir la «flottille de la liberté II», en route pour Gaza.

En bois, en papier, en plastique. Une dizaine de petites embarcations de fortune ont pris le Léguer, hier soir, lâchées de l'une des cales proche du pont Sainte-Anne. Certaines ont passé les premiers obstacles et ont pris les bons courants. D'autres n'ont pas été bien loin. Le plus imposant des bateaux se plantant même directement dans la vase. Peu importe, au final. La trentaine de personnes, qui avait répondu à l'appel lancé par l'AFPS Trégor, était contente de ce lâcher de bateaux.

«Une action pacifique»

Car, aussi amusante soit elle, cette démonstration toute symbolique avait bien entendu un but sérieux: apporter un soutien sans faille à la «flottille de la libertéII». Composée d'une vingtaine de navires du monde entier (Amérique du Sud, USA, Canada, Europe, Afrique, etc.), celle-ci a pour objectif de rejoindre Gaza dans les prochains jours. «Cette action pacifique de la société civile internationale a pour objectif d'attirer l'attention des instances internationales sur la situation dramatique générée par le blocus imposé, en violation du droit international, par Israël à la population palestinienne de Gaza», explique l'AFPS Trégor. Car, si «le poste égyptien de Rafah a été récemment ouvert à la circulation des femmes et des enfants, le blocus reste total pour les marchandises».

La flottille passera-t-elle?

La flottille internationale, au sein de laquelle navigueront, si tout se passe bien, deux bateaux français - avec à leur bord «des élus et représentants de la société civile», précise l'AFPS Trégor -, tentera également «d'apporter aux Gazaouis une aide matérielle et médicale de première nécessité», tout en réclamant, par sa présence, «la levée immédiate et totale de ce blocus.» La flottille de la liberté arrivera-t-elle au bout de sa mission(2)? Sur le pont Sainte-Anne, hier soir, tous l'espéraient. Non sans prudence. «Les appels du comité d'organisation aux États pour qu'ils exigent d'Israël le respect du droit international et l'absence d'intervention militaire contre cette flottille sont pour l'instant restés sans réponse», regrettent les membres de l'AFPS Trégor.

(1) Association France Palestine Solidarité Trégor. (2) Il y a un an, la première «flottille de la liberté» avait subi un raid israélien à bord alors qu'elle faisait route vers la bande de Gaza.

Publié dans Monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article