La tête de catholique du Languedoc

Publié le par Carland

Publié sur Bellaciao par red1917

Satané histoire.

freche-2.jpgAvec sa gueule de catholique, Monseigneur frêche ignore sans doute tout du 16eme siècle.

Il se trouve néanmoins qu’une mémoire huguenote existe dans le Languedoc, dont le visage catholique de souche n’est donc pas exempt de tout soupçon.

Durant tout le 16eme siecle, protestants et catholiques se sont livrés l’équivalent de ce qui s’appelle de nos jour une intifada, ou guerre sainte.

Quelques dates sanglantes illustrent dans les manuels d’histoire les sottes querelles de cette époque, par exemple en 1545, 3000 Vaudois (sans papiers suisses protestants) du Luberon sont massacrés sur l’ordre du Parlement d’Aix et avec l’assentiment du roi.

Mais le temps passa, et grâce au remarquable et doux climat de cette région agréable, les passions religieuses s’estompèrent.

Et puis vint Monseigneur frêche, avec sa tête de catholique.

Comme au 16eme siècle, trop de Sarrasins, trop d’Ethiopiens, trop de tout ce qui fait l’identité nationaliste du languedoc dérangent le très saint Frêche, ancien léniniste reconverti dans le régionalisme avec son projet romain de Septimanie.

Monseigneur Frêche, tel un dignitaire romain antique, aurait aimé mener de grand travaux pour reconstruire une région forte pour mille ans.

Malheureusement, il est né 2000 ans trop tard.

Et oui les troupes romaines sont parties, laissant la Gaule aux hordes de footballeurs noirs et de vendeurs de Kebabs après 23 heures.

Se drapant dans sa toge, il contemple sa décadence en pestant contre le complot barbare.

Monsieur Frêche, né 2000 ans trop tard, ne sait pas l’usage qu’on fait des têtes de monarques mégalomanes depuis 1789 dans notre fichu pays de régicides païens.

Alors non, la tête du languedoc, c’est pas seulement la corrida, la chasse pêche nature tradition, et la joyeuse traque de sangliers d’élevage en 4x4 dans la garrigue.

Non, le languedoc a aussi une gueule de métèque, Monsieur Frêche, qui ne ressemble pas à la votre.

Un joli visage gitan, manouche et rebelle.

Source : http://bellaciao.org/fr/spip.php?mot334

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article