La plupart des procureurs de la république sont blancs, éventuellement arabes ... ... !

Publié le par Carland

Publié par pilhaouer sur bellaciao.org/fr

La plupart des procureurs de la république sont blancs, éventuellement arabes ... ... !

Le premier terme de cette affirmation sera difficile à contester, si, comme Monsieur Philippe Bilger, vous hantez les prétoires ; le second terme doit être justifié à la manière du même magistrat : si vous fréquentez le Tribunal de Marrakech, vous pourrez certainement le vérifier !

C’est embêtant, parce que maintenant, les esprits fatigués auxquels je m’adresse vont soupçonner le premier arabe venu d’être procureur, ce qui est à la fois stupide et inquiétant !

Dois-je expliquer comment je suis parvenu à cette conclusion?

Ayant rarement croisé un procureur jaune, rouge ou noir ... , partant donc de prémisses selon lesquelles les procureurs étaient probablement blancs, j’ai fait étudier deux échantillons de 50 000 individus selon la méthode initiée par O.Faciès.
Le premier échantillon (blanc) a été contrôlé à 40%, le second échantillon (noir) a été contrôlé à 10% seulement puisque j’étais convaincu que la pêche dans le premier groupe serait plus fructueuse et aussi par manque de budget.
Eh bien, dans le premier échantillon, nous avons dénombré 2 procureurs, ce qui laisse supposer qu’un contrôle total eut permis d’en trouver 5 alors que dans le second groupe, ne figurait aucune trace de procureur.

De la même façon, nous pourrions sans doute réfléchir à l’appartenance sociale des procureurs.
Sont-ils issus de la haute bourgeoisie ou du lumpen prolétariat?
Sont-ce les conditions précaires d’existence dans le milieu d’origine ou au contraire une relative aisance qui ont déterminé l’accès à cette profession? Vous subodorez que les procureurs sont plutôt d’origine très modeste? Attention ! Partant de ces prémisses pour notre enquête, nous nous exposons à des sarcasmes du genre : « Tous les pauvres ne deviennent pas dé.. euh procureurs ! »
Allez ! Laissons donc les procureurs requérir contre la plupart des délinquants !

Pourquoi la plupart?
Disons que le procureur a le pouvoir de classer sans suite.
Totalement indépendant de sa hiérarchie, comme l’a répété Madame Marie, il sait s’il y a lieu d’enquêter et de poursuivre et le fait que les délinquants potentiels soient blafards ou bronzés, riches ou pauvres, faibles ou puissants, n’est pas susceptible d’influer sur ses décisions.
Le procureur choisit donc ceux qui seront poursuivis car le budget insuffisant de la justice interdit de poursuivre la totalité des délinquants signalés. (D’où la prescription plus rapide des abus de biens sociaux, infractions mineures qui risquaient d’encombrer les tribunaux.)

« Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. » disait le fabuliste.

Monsieur Bilger aurait pu parodier : « Selon que vous serez blanc, noir, ou arabe, les jugements de cour vous laisseront blanc ou misérable. »
-------------------------------------------------------------------

noir normal

Ci-contre : Tentative d’infiltration d’un trafiquant de carambars assez typé, circulant sur patinette maquillée, et susceptible d’appartenir à une catégorie de la population encline à la délinquance précoce .

Les policiers se concertent sur le Code de déontologie de la police nationale, Art. 2. - La police nationale s’acquitte de ses missions dans le respect de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, de la Constitution, des conventions internationales et des lois.



Où un procureur soutient la liberté d’expression de Zemmour, ce qu’on peut concevoir mais surtout exprime la même opinion.



Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article