La culture victime collatérale du sauvetage des banques et des financiers

Publié le par Carland

La culture grande sacrifiée de la crise? Depuis quelques mois, économies obligent, ce secteur doit encaisser une baisse sévère de ses subventions. La faute à l'État, disent les départements qui ont été les premiers à faire des coupes.

«On s'attendait à une diminution mais pas à une suppression». Pour Yvette Bellet, qui exploite le café-concert Le Toucouleur à Trégastel (22), la pilule est vraiment très dure à avaler. «Cela fait vingtans que l'on était aidé et du jour au lendemain, on nous supprime tout». La subvention -4.500€- n'était pourtant pas énorme mais vitale pour ce petit lieu de culture. Même sort pour les quatre autres cafés-concerts conventionnés qui regrettent tous que les Côtes-d'Armor, en pointe jusqu'à présent dans le soutien à la culture, ne continuent pas à donner l'exemple.

«Un énorme choc»

Ce département a, en effet, décidé de tailler très fort. La baisse des subventions est, en moyenne, de 15% en fonctionnement et de 26% en investissement. Mais pour certains, c'est encore plus. Pour la Passerelle, scène nationale à Saint-Brieuc, la baisse est de30%, soit 60.000€. «Un énorme choc», dit son directeur AlexBroutard (lire par ailleurs). Pour le Carré Magique, à Lannion(22), pôle régional des Arts du cirque, le manque à gagner est de 40.000€. «C'est beaucoup», admet Christian Provost, vice-président du conseil général en charge de la culture. Mais pour l'élu, qui rejette la responsabilité de cette situation sur l'État, il n'y a pas d'autre solution: «On a un manque à gagner de 60millions en non-compensations», fait-il valoir (lire ci-dessous).

«Déchaînement contre la culture»

Les Côtes-d'Armor ne sont pas le seul département à couper sévèrement dans les subventions. L'Ille-et-Vilaine a été encore plus drastique avec une baisse indifférenciée de 20%. Le Finistère a limité les dégâts, avec une baisse de 7% en moyenne. «On a essayé de préserver ce qui a été construit depuis une dizaine d'années mais il faut faire face à l'explosion des dépenses sociales», souligne NathalieSarrabezolles, en charge de la culture. Des quatre départements bretons, seul le Morbihan n'a pas touché aux subventions. C'est également le cas de la Région. Le Théâtre national de Bretagne, à Rennes, paie au prix fort la baisse des concours du département: 93.000€ en moins. «C'est énorme, j'ai calculé qu'il faudrait que j'augmente de10% le prix des places ou que je supprime troisspectacles», observe FrançoisLePillouër, son directeur, également président du Syndeac, syndicat qui regroupe 300 entreprises artistiques et culturelles. Mais plus qu'aux départements, c'est à l'État qu'il s'en prend, accusé de ne plus compenser les charges qu'il leur transfère. François Le Pillouër parle même «d'un déchaînement contre l'art et la culture» qui, selon lui, va notamment se traduire par «une baisse du nombre des compagnies».

Des actions cet été?

Codirecteur du Fourneau, à Brest, Centre national des arts de la rue, Claude Morizur estime être relativement épargné même s'il ne cache pas son inquiétude pour l'avenir. La baisse de la subvention du département n'a été que de 2.000€. «Si on s'en sort plutôt pas mal, c'est aussi parce que notre art est en phase de reconnaissance et que l'on bosse énormément». Les partenariats avec les collectivités locales, qui ont été assez développés, sont fort précieux «mais pendant combien de temps encore les collectivités vont-elles pouvoir tenir?», s'interroge-t-il. La baisse de la subvention de la ville de Morlaix (29), passée de 60.000à 16.000 €, est là pour rappeler, même si elle a été compensée par la communauté d'agglo, que rien n'est jamais acquis définitivement. François Le Pillouër en appelle à la négociation avec le gouvernement mais sans être certain que ce dernier ne privilégiera pas l'affrontement. Il ne cache pas que son syndicat se prépare à une série d'actions pendant l'été. «On va profiter des festivals pour lancer un appel aux élus».

Source : http://letelegramme.com/ig/generales/fait-du-jour/subventions-la-culture-au-regime-sec-27-06-2010-970122.php

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article