L’ex-comptable de Bettencourt accuse, Woerth refuse de démissionner

Publié le par Carland

L’ex-comptable de Liliane Bettencourt a affirmé qu’Eric Woerth a reçu en tant que trésorier de l’UMP la somme de 150 000 euros en liquide pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy au printemps 2007, publie ce matin Mediapart dans une interview.

Claire T. a été au service de l’héritière de L’Oréal pendant 12 ans et a quitté son service en novembre 2008. Elle affirme également que Nicolas Sarkozy, quand il était maire de Neuilly de 1983 à 2002 et « un habitué » de la table des Bettencourt, « recevait aussi son enveloppe ».

Démenti immédiat de l’Elysée

« Tout le monde savait dans la maison que Sarkozy aussi allait voir les Bettencourt pour récupérer de l’argent », souligne-t-elle. « Si Liliane Bettencourt leur donne les carnets de caisse (rendus au moment de son départ fin 2008, ndlr), les policiers pourront vérifier mes dires. Je me souviens de la date de ce retrait destiné à la campagne de Sarkozy : c’était le 26 mars 2007 ».

L’Elysée a démenti ce matin ces informations. Un porte-parole a déclaré que ces affirmations « semblaient infondées ». Le cabinet du ministre du Travail a également déclaré que ces propos étaient « faux ».

Woerth ne veut pas « donner raison à ceux qui l'attaquent »

Eric Woerth a assuré ce mardi matin sur ITélé n’avoir jamais touché « un euro qui ne soit pas légal ». « Ca fait huit ans que je suis trésorier de mon parti, je pense qu’on a vraiment rien à me reprocher, tout est clair, tout est propre, tout est net », a affirmé le ministre du Travail.

Le ministre a déclaré qu'il n'était « pas question » pour lui de « démissionner pour donner raison à ceux qui (l')attaquent ».

Source : http://www.ouest-france.fr/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article