Kreiz Breizh : Cantonales. Le NPA en ordre de campagne

Publié le par Carland

110107154203851 77 000 apx 470Sans surprise, Matthieu Guillemot défendra les couleurs du NPA lors des prochaines cantonales. Il sera accompagné de Léna Le Guern, 23 ans, non encartée.

Pourquoi vous présentez-vous?

Matthieu Guillemot: Le NPA tient sa légitimité de sa présence dans les différentes luttes qu'a connues le territoire ces dernières années, comme celle pour la défense de l'hôpital. Sans notre implication, ce combat aurait pu connaître une autre issue que le maintien des services de maternité et de chirurgie. On pourrait aussi citer Entremont, Boutet-Nicolas, la votation pour la Poste...

Léna Le Guern: Sans être encartée au NPA, je les ai découverts dans cette lutte pour l'hôpital. Et je partage leurs valeurs, principalement la défense de notre territoire, mais aussi la défense de la langue bretonne.

Quel est votre programme?

La première chose sera de défendre la gratuité des transports publics régis par le conseil général, en s'appuyant sur le modèle d' Hep le Bus, qui roule sur le territoire de Poher communauté. Sans en faire un jouet politique, car pour les gens qui l'utilisent, c'est une véritable nécessité. Ensuite, nous donnerons la priorité dans les financements du Conseil général aux 62 écoles laïques, publiques et gratuites du département et qui n'ont pas toutes les salles de classes et les enseignants qu'elles méritent.

Comment financer un transport gratuit quand les finances du département sont en berne ?

En dégageant des priorités dans un budget. Lesquelles ? Notre programme n'est pas encore complètement ficelé. Mais vous noterez que parmi les candidats déclarés, on est les seuls à avoir des propositions. Quand on sera élus on bâtira ce programme avec la population, budget par budget.

Le PS s'est déjà déclaré, Christian Troadec ne saurait tarder. Comment vous situez-vous par rapport à ces candidats?

Lili Rouzic s'était déclaré pour le Oui lors du referendum sur la constitution européenne, il représente l'aile droite du PS. Quant à Christian Troadec, il a fait campagne lors des Régionales avec le Parti Breton, qu'on dira centriste pour être gentil... Ça laisse de la marge pour ceux qui se situent à gauche de la gauche. Aujourd'hui, le programme du PS est soluble dans celui de Christian Troadec et inversement. Notre programme n'est pas soluble dans les leurs.

L'adversaire est à gauche ?

Il ne faut pas oublier Jérôme Yvinec, à l'UMP. Il a commencé sa campagne en parlant de l'âge d'un candidat ou de rémunérations. Pas en parlant de programme ou de conviction politique. Il dit qu'il ne retrouve personne de sa classe d'âge qui travaillerait aujourd'hui au Pays. Mais c'est le résultat de la politique menée par ses amis de l'UMP, et notamment la casse des services publics. Il doit s'en expliquer aujourd'hui. Ça nous rappelle ce proverbe qui dit que quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt...

Comment allez-vous mener campagne et espérez-vous vraiment être élus?

On va continuer à être sur le terrain, car on peut déplorer l'absence des élus par rapport aux injustices sociales. Souvenez-vous de Boutet-Nicolas, où le conseiller général s'est contenté de demander le meilleur plan social possible au lieu de se battre pour le maintien de l'usine. Après, on souhaite un véritable débat public avec les autres candidats. Et oui, on espère être élus. Si ce n'est pas le cas, un bon score doit permettre d'influencer les autres partis.

  • Propos recueillis par Pierre Chapin

Source : http://www.letelegramme.com/local/finistere-sud/chateaulin-carhaix/carhaix/cantonales-le-npa-en-ordre-de-campagne-08-01-2011-1168293.php

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article