JR Caussimon. Un gauchiste à la mode y’a 30 ans... Et nous ? (video)

Publié le par Carland

26 ans après sa mort (il a fallut que j'aille sur wikipédia) je découvre les chansons de Jean Roger Caussimon.

Ce qui m'a empêché de devenir militant c'est bien cette étiquette infamante de GAUCHISTE. Peu m'importe au fond qui véhiculait ce mot. Il voulait dire p'tit con, quand tu sera un homme tu pourra causer.

On y est, je vais sur mes 50 et je n'ai pas plié mes idées... Mais reste qui et quoi ?

Rien ou trois fois rien. Un PC en liquidation finale, LO figée à jamais et un NPA en pleine crise existentielle.

Si, le seul qui bouge c'est le marionnettiste sorti opportunément du PS pour un oui ou un NON sans se crever le cul en changeant une lettre. Remplacer le S de PS en G de PG, je te dis pas l'audace... Je te parles pas de l'odeur des putois arnaqueurs !

Triste à pleurer pour un mec qui a eu 19 ans en 81 de voir que le temps et l'expérience n'apprend rien aux suivants. Ce besoin obsessionnel de se chercher un guide, on doit, on le dépassera !!!

Pas par plaisir de mettre en retraite méritée un vieux sénateur, mais bien parce que nous n'avons pas le droit de recommencer les conneries de 81 avec une pâle copie de mittérand le truand, tueur de nos idéaux.

Un PC en coma dépassé dont la famille proche (les Buffet Laurent) vendent les derniers morceaux pour ne pas finir à poil.

LO qui est LO. No comment

Les anti-libéraux qui se vantent de la plus grande défaite que la gauche dite radicale n'ai jamais ramassée : OUI, je parle du NON de 2005. Comment peut t'on se masturber sur une victoire qui est une défaite en rase campagne actée en 2008 sans que pas un de ces GLORIEUX trous du cul n'aient bougés un sourcil !

Un NPA qui ne sait pas où il va. Qui n'a pas les couilles de se dire révolutionnaire de peur de voir partir une poignée de réformistes en mal de reconnaissance.

Et pour finir sur une note triste. Personne ne s'est posé la question de savoir pourquoi un sénateur bien assis au PS décide en 3 mois de créer un parti au moment où le NPA se lance ? Personne ne s'est posé la question de savoir que la réussite du NPA impliquait la mort de la direction du PC ? Personne n'a compris que le PG n'est que la solution du PS pour neutraliser le NPA naissant et soutenir la direction du PC qui se serait trouvée à poil ?

Personne ?

Après ça, je vais avoir pleins de copains partout. Mais comme je dis, c'est le privilège des marginaux que de dire ce qu'ils pensent. Et quand bien même ils se gourent, à part les beignes, rien à gagner. Sauf un mot que je n'osais pas revendiquer tellement il est noble pour moi : COMMUNISTE !

Ecoute le vieux maintenant et si tu as encore un peu d'esprit critique, tu chialeras de nous voir dans cet état à !



Carland

 

 

Publié dans Coups de gueules

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Georges Cuffi 22/06/2011 13:02



Caussimon est un poète magnifique, qui a écrit le formidable texte de "Ostende" de Leo Ferré.



Carland 22/06/2011 13:06



Pour moi la plus belle c'est "les coeurs purs"... Logique non ?