Ikea: les 9.000 salariés appelés à une grève "historique"

Publié le par Carland

Les syndicats d'Ikea France ont appelé jeudi soir les quelque 9.000 salariés du groupe à une grève immédiate et "historique", déçus par les propositions d'augmentation de salaire de la direction, certains syndicalistes occupant à nouveau son siège social.

AFP - le 12 février 2010, 06h25

Les syndicats d'Ikea France ont appelé jeudi soir les quelque 9.000 salariés du groupe à une grève immédiate et "historique", déçus par les propositions d'augmentation de salaire de la direction, certains syndicalistes occupant à nouveau son siège social.

Sept délégués syndicaux appartenant à FO, la CGT et la CFDT, ont repris jeudi soir l'occupation des locaux du siège social, situé à Plaisir (Yvelines), a-t-on appris auprès des syndicats et de la direction.

Les lieux ont déjà été occupés trois jours depuis le début de la semaine par sept autres syndicalistes FO qui ont finalement accepté de libérer le siège dans la nuit de mercredi pour permettre la tenue jeudi d'une réunion de négociation annuelle obligatoire (NAO) sur les salaires.

A l'issue de la rencontre, les représentants de ces trois syndicats, ainsi que la CFTC, ont appelé à la grève dans les 26 magasins de France.

"J'appelle à la grève dès ce soir si possible et à une grève massive samedi", jour de forte affluence, a déclaré Sébastien Heim, délégué syndical central FO.

Des débrayages d'environ une heure ont touché jeudi soir les magasins de Plaisir, Vélizy, Vitrolles, Toulon, Grenoble et Nantes, selon la direction.

"On ne peut pas parler de négociation. La direction ne bouge pas et a mis fin unilatéralement à la réunion", a dénoncé pour sa part Salvatore Rinoldo, délégué syndical central CFDT. Il a ajouté "rejoindre FO pour occuper les locaux" du siège social.

"On est très déçus car on pensait que la direction allait nous écouter", a déclaré Marylène Laure de la CGT, "le mépris est encore plus fort qu'hier".

La direction propose "2% d'évolution de la masse salariale dont 1% d'augmentation collective", selon Pierre Deyries, directeur de la communication d'Ikea France. "On a marqué clairement un changement d'approche avec du collectif", a-t-il fait valoir. La précédente proposition de la direction était une augmentation moyenne de 1,2% sur la base de hausses individuelles ou au mérite, sans augmentation générale.

Les trois principaux syndicats (FO, CGT, CFDT) réclament une hausse générale des rémunérations de 4% pour les quelque 9.000 salariés du groupe employés dans 26 magasins. "O,8% de plus, vous pensez vraiment que c'est un pas en avant ou que c'est du +foutage de gueule+ pour une entreprise comme Ikea qui ouvre trois magasins par an en fonds propre et qui dégage du bénéfice?", s'est emporté Dominique Nikonoff, délégué syndical central adjoint FO.

Selon les syndicats, Ikea France a dégagé 52 millions de bénéfices nets en 2009, un chiffre que n'a pas confirmé la direction. Le chiffre d'affaires du groupe en France s'est élevé l'année dernière à 2,224 milliards d'euros.

Durant les négociations, qui ont duré moins de trois heures, une quarantaine de salariés s'étaient rassemblés devant le siège social en scandant: "Ikea en grève".

Pour Olivier Bireaud, de la fédération CGT du commerce, il s'agit d'un mouvement "historique". "L'image de marque sociale véhiculée par le groupe relève du marketing, pour les salariés qui sont tous au niveau du smic quand ils ont la chance d'être à temps complet, la réalité est toute autre" a-t-il dit à l'AFP.

Source : http://www.lematin.ch/flash-info/monde/ikea-9000-salaries-appeles-greve-historique

Publié dans Ikéa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article