Hôpitaux en danger... Coeur hôpital Mantes se bat pour son service de cardiologie

Publié le par Carland

Coeur-hopital.jpgRéunir plus de 150 personnes un froid jeudi soir de janvier ( le 20)  à Rosny Seine était une gageure et ce fut une vraie réussite.

Depuis plus de 6 mois, ce comité très actif auquel le NPA apporte son soutien , ne relâche pas la pression et les mobilisations pour que les décideurs et en premier lieu le directeur de l'Agence Régionle de Santé, Mr Evin (ancien ministre socialiste), permette la réouverture de la coronarographie, fermée en octobre ...

Fort de 16 000 signatures de pétitions, du soutien d'élus, de maires, de médecins et du personnel de l'hôpital, le comité continue son combat ; car comme l'ont très bien expliqué, chiffres à l'appui,  les  Dr Faivre et Bourdain,  l'effet domino  commence à faire ses dégats sur d'autres services ( Unité de soins intensifs, réanimation, Urgences cardiologiques ...)  et à terme menace la vitalité de l'hôpital en lui même et donc la santé  publique sur le bassin de vie du mantois.

Et tout le monde est bien conscient que ce sont aussi les effets désastreux de la politique comptable de santé du gouvernement via la Loi Bachelot ( HSPT) qui ne vise qu'à démunir les activités rentables du secteur public pour les refiler au privé, avide de profits, comme les cliniques, labos et autres... selon les directives européennes de privatisation à tout va.

 C' est bien le cas ici avec la société Fineve de Mr Dalbis, maire adjoint UMP à Mantes la Jolie et propriétaire (entre autres) de la clinique  d'Evecquemont qui vient de signer un contrat partenarial public / privé   avec l'hôpital de Mantes...

Et la boucle est bouclée, car partout ces contrats ne profitent qu'au privé en démantelant le public.

 Personne n'est dupe, mais le dire clairement  s'impose.

Comme s'impose aujourd'hui la nécessaire coordination et centralisation des nombreuses luttes de ce type sur tout le territoire depuis des années.

SI certaines ont pu amener quelques victoires (comme récemment le centre IVG de Tenon enfin réouvert au bout de 19 mois de mobilisations ou la cardio de Mondor ou plus loin la maternité de Carhaix ou de Valreas),  la convergence de ces combats isolés malgré leur tenacité, et dont les causes en sont identiques,  ne peut qu'amener des issues plus positives;

 C'est l'objectif de la rencontre des collectifs de defense des hopitaux et maternités de proximité réunis ce week end et qui ont décidé une mobilisation nationale en direction de toutes les ARS ( agences regionales de santé) dont les directeurs sont de véritables préfets de la santé, ayant pris des décisions dramatiques comme celle pour la Coro de Mantes.

Alors oui, après ce 20 janvier réussi, on continue, on lâche rien à Mantes , en préparant une  grande manifestation et en s'associant à l'initiative nationale .

(En attendant on peut signer la pétition nationale pour la défense de l' l'hôptal public http://petition-mdhp.fr/)

Le NPA Val de Seine répond évidemment présent !

Source : le blog du NPA 78

Publié dans Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article