Hôpital de Carhaix : 2 ans de sursis

Publié le par Carland

La poignée de main etre Christian Troadec et Perrin
Le projet médical a été présenté hier par le directeur du CHU et Antoine Perrin de l'ARS.

Certes il y a des avancées avec le développement de la prise en charge de certaines pathologies et la prise en compte d'une population vieillissante.

Les points noirs : l'exigence de pratiquer 450 accouchements pas ans à Carhaix est tout simplement irréaliste (270 actuellement). Compte tenu de la démographie du Centre Bretagne, il est tout à fait impossible et irréaliste de pouvoir atteindre cet objectif.

En imposant cet objectif Perrin prépare donc le terrain pour une fermeture de la maternité au prétexte de non réalisation des quotas fixés. Les quotas exigés pour la chirurgie sont tout aussi irréalistes.


En conclusion :


si nous gagnons deux ans, le maintien de la maternité et de la chirurgie reste au bon vouloir de Perrin.

Aller jusqu'a croire sur parole Perrin de sa volonté de pérenniser l'hôpital, comme de tenir compte de l'exception géographique pour la maternité et la chirurgie serait faire preuve d'un optimisme béat.

C'est sur l'exception géographique que le TA s'est basé pour ordonné la réouverture des services. Tant que celle ci ne sera pas gravés dans le marbre le maintien de la maternité et de la chirurgie n'est pas assuré, tout les doutes et les pessimismes sont permis...

Des point positifs, oui mais toujours pas de garantie quant à la pérennité des services... C'est pourtant la condition sine qua non de la réussite de la fusion avec le CHU de Brest ! Quid des emplois : les syndicats n'on pas été conviés à la présentation de ce projet

  Une foule d'interrogations d'un coté, des quotas et du rendement du coté perrin (nous ne sommes pourtant pas du bétail !), la vigilance reste plus que jamais de mise !

NB : la repression continue contre les défenseurs de l'hôpital. Voir ici

Ci desous les deux articles du télégramme de ce jour pour plus de détails


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Hôpital. Les promesses du projet médical

De nouvelles activités devraient être développées dans les mois à venir à l'hôpital de Carhaix. Petit tour d'horizon que ce que promet ou annonce le projet médical de l'établissement.



Chirurgie orthopédique

Une réflexion est en cours, pour le développement d'une orientation plus spécifique, mais non exclusive, vers la chirurgie orthopédique de la personne âgée. Elle correspondrait à une demande existante, et contribuerait à modifier positivement l'image du service. Le renforcement de l'équipe chirurgicale n'est pas exclu.

Chirurgie viscérale

L'objectif est de développer des techniques adaptées à des activités de proximité, hors cancérologie notamment, et ouvrant à des prises en charge courtes, si possibles ambulatoires. Le recrutement d'un nouveau chirurgien est en cours, par mutation. Il permettra de mettre fin au recours à l'intérim médical pour la chirurgie au 31décembre 2009.

ORL

Le renforcement par des praticiens brestois complétera l'activité. Des réflexions sont en cours pour prendre en charge des malades qui, aujourd'hui, faute d'équipements adaptés, doivent se rendre sur d'autres établissements.

Urgences

L'objectif est de recruter des urgentistes et de pérenniser le dispositif. Le CHU a recruté trois assistants spécialistes au 1ernovembre sur postes partagés entre Brest et Carhaix. Des travaux d'aménagement des locaux doivent améliorer l'accueil des patients et des familles et l'organisation des soins.

Hospitalisation à domicile

Un projet d'hospitalisation à domicile est en réflexion en partenariat avec l'Association des Urémiques de Bretagne. Dans l'hypothèse où ce projet n'aboutirait pas, le CHRU le conduirait seul, compte tenu de l'intérêt de ce mode de prise en charge pour les malades, permettant un maintien au domicile, et diminuant les durées d'hospitalisation complète.

La cancérologie

L'exercice du praticien hématologue exerçant à Carhaix s'exerce en lien avec le professeur Berthou, et avec les praticiens oncologues brestois. Son activité sera complétée par des interventions sur place de praticiens brestois.

Soins palliatifs

Le recrutement récent d'un praticien disposant d'une compétence confirmée dans le domaine permet d'envisager une activité qui répondra à un réel besoin. Les traitements de chimiothérapie seront dispensés à Carhaix, après un travail préalable d'organisation des soins et de formation du personnel.

La formation

Un plan ciblé de formation concernera une partie significative des effectifs carhaisiens, en lien avec les formations dispensées aux professionnels brestois. L'objectif est de placer l'offre de soins à un niveau tel que la confiance de la population envers l'hôpital de Carhaix soit retrouvée et justifiée. Deux services prioritaires ont été retenus: la gynécologie obstétrique, avec comme objectif la sécurisation des pratiques; les urgences et le SMUR, avec une thématique d'amélioration des conditions de l'accueil et de prise en charge des patients. Le coût du plan est évalué à 180.000€. Le conseil régional le financera partiellement.
  • Pierre Chapin
 
-------------------------------------------------------

Hôpital de Carhaix. Deux ans pour convaincre

'est désormais acquis. Les services de maternité et de chirurgie de l'hôpital de Carhaix seront maintenus au minimum jusqu'en 2012. Leur fréquentation décidera de la suite.

Un an après avoir décidé de s'engager dans un processus de fusion entre le CHRU de Brest et l'hôpital de Carhaix, les mêmes acteurs se sont rejoints à la même table, hier, en sous-préfecture de Châteaulin. L'enjeu: dessiner l'avenir de l'hôpital centre breton, et mettre un terme à près de deux années de crise. Hier soir, une grosse heure a suffi pour que Carhaisiens, Brestois et services de l'État quittent la table avec une même satisfaction. «Je reste prudent, on n'est qu'au milieu du gué», nuançait seulement le maire de Carhaix, ChristianTroadec.

450 naissances par an

L'essentiel est là: les deux services symboliques, maternité et chirurgie, au coeur de la tourmente passée, sont maintenus pour les deux années à venir. Mais pour que l'activité perdure au-delà de cet horizon, leur fréquentation devra fortement augmenter. Le seuil de450accouchements par an (contre 270aujourd'hui) a été fixé pour la maternité, et celui de 2.700interventions (contre 1.600) pour la chirurgie. «Des chiffres sérieux et raisonnables», insiste Bernard Dupont, directeur duCHRU. S'ils n'étaient pas atteints en 2012, l'établissement devrait revoir sa copie. «On verrait alors activité par activité. Par exemple, pour la maternité, on pourrait aller vers un centre de périnatalité», précise Bernard Dupont. La qualité des soins et le respect des protocoles devront également être validés en 2012, par des autorités extérieures.

Volume d'emplois maintenu


Reste l'aspect financier. «Le déficit de l'établissement sera d'environ 3,5M€ en 2009, et nous tablons sur 2,2 en 2010 et 1,3 en 2011. Au delà, il restera un déficit structurel de 1M€ par an, inévitable du fait de l'isolement de l'établissement. Nous nous engageons à apurer ce déficit», complète Antoine Perrin, directeur de l'Agence régionale de l'hospitalisation. Ce projet médical doit également conforter les services existants, grâce, notamment, à l'intervention sur place de praticiens brestois. Vingt-cinq lits supplémentaires devraient également être créés en soins de suite et de réadaptation. Autre engagement de taille: conserver le volume d'emplois existants (environ 600) sur le site. Enfin, de nouvelles activités devraient être développées dans les mois à venir à Carhaix: hospitalisation à domicile, cancérologie, filière gériatrique et soins palliatifs (chimiothérapie, notamment).
«Aujourd'hui, si la population revient, si les libéraux orientent à nouveau les patients vers l'hôpital de Carhaix, on aura gagné notre pari. La balle est dans leur camp», conclut le professeur Fenoll, président de la commission médicale d'établissement du CHRU.

  • Pierre Chapin
 
 
 

Publié dans Hôpital de Carhaix

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article