Hausse en vue des tarifs des assurances...

Publié le par Carland

Ben tiens c'est évident ce sont les intempéries LES responsables de la hausse programmée des tarifs. Remarque, l'avantage pour les assureurs est que LES intempéries restant étrangement silencieuses, elle n'ont pas pu expliquer le phénomène de hausse perpétuelle des assurances et ce quelque soit le temps...

A moins que les intempréries ne soient pour rien dans la rapacité des assureurs privés qui font de la solidarité un marché LUCRATIF et qui vont encore se gaver un peu plus en mettant la main sur la retraite par répartition.

Au fait les assureurs se garde bien de nous dire un chose : sur 100 euros combiens sont réellement reversés aux victimes d'intempérie ou d'accident divers ?

Que je suis con, mais que je suis con; il y a des questions que l'on ne pose pas à ces grand timides que sont nos Bébéar et autres profiteurs qui s'engraissent en dénaturant le mot même d'assurance qu'il salisse de leur cupidité. Avec eux le mot assurance a été remplacé par racket depuis belle lurette !

Donc nous ne saurons pas de combien on se fait refaire chaque année par ces truands, c'est pas comme le SMIC qui lui a été victime du syndrome de Sarko-medef, un mal qui atrophie le pouvoir d'achat des plus pauvres au profit des rentiers !

Carland


LEMONDE.FR 14/12/2010

Les événements climatiques des derniers mois ont provoqué un déséquilibre des comptes des assureurs. AFP/NATACHA FAVREAU

Les tarifs d’assurance vont augmenter en 2011 entre 3,5 % et 8 % pour les habitations et entre 2,5 % et 4,5 % pour les automobiles, écrit le quotidien Les Echos dans son édition de mardi 14 décembre. "Les assureurs, qui avaient préparé le terrain depuis plusieurs mois déjà, annoncent les uns après les autres des majorations tarifaires", rapporte le quotidien économique.

Ces hausses "sont plus salées en multirisque habitation, où le poids des événements climatiques est à nouveau très lourd avec la tempête Xynthia et les inondations du Var", précise le quotidien, qui évoque également un parc immobilier "vieillissant" et une hausse des incendies. "Si nous connaissons en 2011 une troisième mauvaise année de suite, ces hausses ne seront pas suffisantes pour que le marché revienne à l’équilibre technique", prévient Jacques de Peretti, directeur général délégué d’Axa France, cité par le quotidien.

DES HAUSSES DE 2 À 5 % EN MOYENNE

"Le ratio combiné en multirisque habitation (sinistres et frais rapportés aux primes) devrait être d’environ 111 % cette année, comme en 2009", indique-il encore. "Si nous connaissons en 2011 une troisième mauvaise année de suite, ces hausses ne seront pas suffisantes pour que le marché revienne à l’équilibre technique".

Axa prévoit d’augmenter ses tarifs en assurance dommage (automobile, habitation, entreprises) de 3 % en 2011 à l’échelle du groupe, avait-il annoncé en novembre.

En automobile, la Maaf avait annoncé un relèvement de ses cotisations de 2,5 % en moyenne en 2011. MMA doit les augmenter de 3 %, la Maif de 2,5 % et la Macif de 2,9 %. En habitation, la hausse doit atteindre 3 % pour Maaf, 4 % pour MMA, 3,5 % pour la Maif et 4,6 % pour la Macif, selon des données transmises à l’AFP.

Source : http://siteinfosecusante.free.fr/spip.php?article1443

Publié dans Coups de gueules

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article