Haïti : appels à la solidarité

Publié le par Carland

haiti-un678.preview.jpgSuite au tremblement de terre en Haïti, des appels à la solidarité ont été lancés par Batay Ouvriye, une organisation qui regroupe syndicats d’ entreprise, comités d’usine, associations de travailleurs et militants, et par le mouvement international de paysans La Via Campesina.

Batay Ouvriye

Le tremblement de terre du 12 janvier à Port-au-Prince, en Haïti, nous a lourdement frappés au niveau des masses populaires.
En effet, aux côtés des bâtiments publics effondrés en grand nombre, ce sont nos quartiers populaires qui ont été les plus détruits. Ceci n’est pas surprenant, ce sont les plus fragiles, les plus instables : c’est là que l’État n’a jamais su répartir les services minima, chercher à consolider nos maisons et s’en occuper sérieusement. Au contraire, nous avons toujours été menacés d’expulsion, de « déplacement », de sorte que nous-mêmes n’avons jamais su non plus, encore moins pu nous concentrer sur l’amélioration de notre propre habitat.
Pendant que certains capitalistes cherchent à forcer les ouvriers à retourner travailler dans des usines fissurées ; pendant que les propriétaires des grands magasins se refusent à distribuer gratuitement leurs marchandises et exigent même que leurs prix augmentent ; pendant que tout le monde peut constater l’absence flagrante et honteuse de l’État, son incapacité, son incompétence (lui qui, certainement, ne sait que voler, « magouyer », en ne défendant que les grands propriétaires fonciers, les bourgeois et autres multinationales) ; pendant que la police nationale, soi-disant là pour « protéger et servir », brille également par son absence devant la catastrophe d’une part, et, d’autre part, face aux gangs qui sévissent (certainement, elle ne sait que réprimer le peuple) ; pendant que les forces impérialistes profitent de l’aide qu’elles administrent pour, de manière éhontée, approfondir leur domination et transformer les relations en une véritable tutelle sans partage… les ouvriers, travailleurs de tous genres, masses populaires en général, subissent cette situation catastrophique où elles se retrouvent les bras cassés.
Une certaine presse a favorisé le développement d’aspects franchement progressistes, permettant un minimum de coordination à partir du terrain même, des comités populaires conséquents travaillent sans relâche à porter aide et secours. Seulement, partout, les moyens font énormément défaut. En vérité, en plus de nous avoir frappés violemment, le tremblement de terre nous laisse sans recours autonome et nous dépasse complètement.
À Batay Ouvriye, même si la plupart de nos cadres et membres ont pu sauver leur vie, plusieurs d’entre nous ont perdu des membres de leur famille, leur maison, leurs rares biens… plusieurs sont blessés, estropiés et, en plus d’avoir à enterrer nos morts, la survie nous devient de plus en plus difficile.
C’est ce qui nous amène aujourd’hui à lancer cet appel à la solidarité en direction de tous les ouvriers, travailleurs et progressistes conséquents du monde entier pour tâcher de nous aider à sortir de cette terrible passe. Nous remercions à l’avance tous ceux qui comptent contribuer. Le moment d’une telle débâcle demande non seulement une solidarité renforcée mais encore un rapprochement conscient, initial ou en approfondissement, pour une lutte commune internationale.
Pour nous faire parvenir de la nourriture, de l’eau ou encore des vêtements, des médicaments, des petits mobiliers… l’adresse de notre local principal à Port-au-Prince est : Batay Ouvriye, Delmas 16, # 13 bis.
Pour envoyer de l’argent, notre compte bancaire est le :
Bank Name : City National Bank of New Jersey
Bank Address : 900 Broad Street, Newark, NJ 07102
ABA Number : 0212-0163-9 City of NJ Newark
For further credit to :
Account Number : 01 000 9845
Account Name : Batay Ouvriye
Account Address : Ave. Jean Paul II, # 7
Naturellement, nous rendrons publiques toutes les sommes reçues et informerons de nos activités au fur et à mesure de leur déroulement.

Via Campesina

Chers / Chères camarades et ami(e)s,
Par cette missive, nous adressons nos condoléances les plus sincères et notre solidarité au peuple haïtien qui a été surpris, il y a deux jours, par un séisme dévastateur. En effet, le tremblement de terre a causé des milliers de victimes, morts, blessés et disparus.
Nous souhaitons partager notre douleur face à une telle catastrophe et transmettre toute notre affection solidaire aux Haïtiens et, en particulier, à nos camarades de La Via Campesina d’Haïti. Nous espérons qu’ils pourront rapidement se remettre de cette situation difficile. L’histoire nous a appris, non en vain, que ce peuple a toujours fait preuve de force et de détermination. Ce fut le premier de toute l’Amérique à abolir l’esclavage de façon autonome et durable. Il nous faut également souligner et dénoncer que les effets de toute catastrophe naturelle sont toujours plus aigus dans un contexte de pauvreté, de vulnérabilité et d’exclusion. Nous sommes conscients que ces forces de la nature ne sont ni contrôlables ni prévisibles et qu’elles ne relèvent pas de la responsabilité de la communauté internationale. Pour autant, la question demeure : comment est-il possible que ladite communauté internationale continue de permettre un monde fondé sur une telle injustice et iniquité, celle-là même qui multiplie les effets destructeurs et le nombre de victimes lors d’un tremblement de terre comme celui que vient de connaître Haïti ?
La Via Campesina lance un appel urgent à la solidarité internationale envers le peuple d’Haïti dans l’intention de faire parvenir toute l’aide financière recueillie par le truchement des mouvements sociaux sur place et, plus concrètement, par les organisations de paysans haïtiennes membres du mouvement paysan international.
La Vía Campesina va centraliser tout apport économique des personnes et organisations souhaitant aider de façon urgente les Haïtiens sur le compte bancaire suivant :
Titulaire du compte : Asociación Lurbide – El Camino de la Tierra
Banque : Ipar kutxa
Adresse : Gudari, 2 – Amorebieta (Bizkaia) – País Vasco - Espagne
Nº du Compte : 3084-0023-53-6400061004
IBAN : ES54 3084 0023 5364 0006 1004
Swift : CVRVES2B
Concept : Solidaridad Haití

 

Source : http://www.npa2009.org/content/ha%C3%AFti-appels-%C3%A0-la-solidarit%C3%A9

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article