Grippe A plus tamiflu = pluie d'or pour les rentiers de la famille Roche

Publié le par Carland

La crise ne fait pas que des pauvres. Le géant bâlois de la pharma va distribuer de généreux et gras dividendes. Les héritiers des familles Hoffmann et Oeri vont se partager 500 millions de francs. De quoi entretenir jet privé et chalet de star

Le 3 février, Roche annoncera qu’une fois de plus, ses investisseurs vont toucher une part plus grande du bénéfice. Malgré l’acquisition récente par Roche de la totalité des actions de la société californienne Genetech, une emplette à 47 milliards de francs. Les premiers à en profiter seront les héritiers des familles Hoffmann et Oeri : selon les sources de la SonntagsZeitung, ils devraient toucher un pactole de 500 millions de francs. Environ ce que La Poste a gagné en 2009 avec ses 60 000 employés.

55 millions par tête

La manne de Roche se répartira entre les 9 membres du groupe ayant mis leurs actions en pool. Ainsi, André Hoffmann (vice-président du conseil d’administration), Andreas Oeri, Vera Michalski-Hoffmann, Maja Hoffmann, Sabine Duschmalé-Oeri, Catherine Oeri, Maja Oeri, Jörg Duschmalé et Lukas Duschmalé auront chacun 55 millions. La présidente du FC Bâle, Gigi Oeri, mariée avec Andreas Oeri qui siège aussi au conseil d’administration, peut également jubiler.

Le pool est formé des 80,02 millions d’actions au porteur des neufs héritiers. Quoique ne représentant que 9,3 pour-cent du capital, ils contrôlent 50,0125 pour-cent des voix de Roche. Ajoutez des papiers-valeurs sans droit de vote mais qui permettent de toucher des dividendes, des actions au porteur qui n’ont pas été mises au pool (certains membres de la famille souhaitant en disposer plus librement), au total les héritiers auraient, selon des proches, près de 10% du capital de l’entreprise.

Mais pourquoi ce gras dividende (sachant que le dividende a quintuplé depuis 1999)? Le CEO de Roche, Severin Schwan, n’en fait pas mystère : «Nous avons dit début 2008 que le pourcentage de bénéfice distribué augmenterait continuellement pendant trois ans. Nous nous y tenons.»

Selon nos sources, cette augmentation persistante était une des exigences de la famille lorsqu’elle a accepté, il y a un an, de prolonger le pacte d’actionnaires pour une durée indéterminée. Cet accord a permis de barrer la route à Novartis (possédant un tiers des voix) qui aurait volontiers mis Roche dans son giron.

La très bonne marche des affaires permet cette hausse. Car Roche présentera un bilan qui réjouira plus d’un investisseur. Et ce pour deux raisons :

1) La faiblesse du dollar et le renforcement des activités de Roche aux USA impliquent que la multinationale n’a pas dû, au plan comptable, changer autant de dollars en francs qu’auparavant.

2) Le groupe a vendu bien plus de Tamiflu que prévu, soit pour 3 milliards de francs au lieu des 2,7 budgétés.

Pour faire ses achats à Munich, Gigi Oeri vole en jet privé

Les membres de la famille ont bien évolué depuis l’époque où, évitant toute excentricité, ils cultivaient la simplicité presque à outrance. Pour acheter de quoi compléter sa garde-robe, Gigi Oeri, présidente du FC Bâle n’hésite pas à se rendre parfois à Munich en jet privé. Lorsqu’elle a connu Andreas Oeri, il se promenait en pantalons en velours côtelé usés dont l’ourlet était tenu... par des agrafes.

Maja Hoffmann, mécène de métier tient-elle à préciser, vole de Zurich à New York, Paris, Arles ou Gstaad où elle a acheté le chalet de Liz Taylor pour 18 millions de francs. Elle a payé la même somme en impôts à Meilen (ZH) en 2007. Catherine Oeri vit plus simplement : elle a emménagé, après rénovation, dans la villa où vécurent ses parents. Avant, elle habitait une mansarde en vieille ville de Bâle.

Source : http://www.lematin.ch/actu/economie/pluie-or-heritiers-roche-216438

Publié dans Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article