Gourin (56). Trois films pour trois débats au cinéma Jeanne-d'Arc

Publié le par Carland

«Sous les pavés la terre», «Solutions locales pour un désordre global», «Homo toxicus», trois nouveaux films et autant de soirées débats que propose le cinéma Jeanne-d'Arc pour s'interroger sur notre façon de vivre et en discuter. Ruralité, agriculture, environnement et art de vivre deviennent une spécialité du cinéma de Gourin. Une spécialité mais pas une exclusivité.

En parallèle des sorties nationales, la salle obscure gourinoise diffuse bon nombre de films hors des sentiers battus. Un public fidèle aux rendez-vous se montre de plus en plus nombreux avec des spectateurs venant de plus en plus loin.

Séances interactives

Si le public est spectateur, il est aussi acteur. De par sa conception, les séances se veulent interactives pour que se multiplient les échanges avec le public, à travers des discussions, débats et réflexions sur le monde rural. «Nous rencontrons des cinéastes locaux, travaillant le plus souvent de manière indépendante, en dehors des circuits de distribution habituels. Nous proposons de montrer les réalisations, souvent de très grande qualité, de ces créateurs locaux en les associant à des créations issues d'autres territoires ruraux pour les partager avec un public aussi large que possible», explique Matthieu Péron, président du cinéma. Les prochaines diffusions illustrent bien ces propos. Naviguant entre constats alarmants et propositions réalistes dans les domaines de l'agriculture, du transport et de l'habitat, «Sous les pavés, la terre!» incite à une réflexion, qui pourra être discutée en présence du réalisateur, ce jeudi, à 20h.

Autre regard

Il en est de même pour «Solutions locales pour un désordre global», de Coline Serreau, diffusé le 20mai, à 20h. «Nous pensions accueillir la réalisatrice, mais elle a annulé sa tournée en Bretagne. Elle sera remplacée par plusieurs intervenants présentant des ?solutions locales?. Des discussions sont en cours pour la projection de ?Homo toxicus? et une intervention de Claude Lesné, chercheur au CNRS, spécialiste des polluants aériens. Le but est de porter un autre regard sur le milieu rural: le public est invité à découvrir, sous un autre angle, ce qui se passe souvent auprès de chez lui. Le milieu rural est complexe et extraordinairement diversifié; les films donnent à voir un aperçu de cette complexité que chacun peut rattacher à sa propre expérience», conclut le président.

Source : http://www.letelegramme.com/local/morbihan/pontivy/gourin/gourin/cinema-trois-films-pour-trois-debats-a-jeanne-d-arc-13-05-2010-912834.php

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article