Free Gaza for ever et merde aux assassins profiteurs !

Publié le par Carland

Ainsi donc, la mort de vingt personnes est réduite au mieux à la hauteur d'un incident au pire le phare de la déchéance Française qualifie de « disproportionnée » l'assassinat des militants pour la liberté morts pour un objectif somme toute basique : naitre libre au pays, mourir libre au pays !

Sauf qu'en Palestine depuis bien avant que je sois né (et j'ai 48 ans !), les gens meurent... pas de vieillesse, pas de cataclysmes... non juste parce que les intérêts bien compris des capitalistes font qu'il n'y a aucun intérêt à respecter le droit d'un peuple à disposer de lui même. Et que le dit peuple se le tienne pour dit : Un caillou donne en réponse des bombes durcies au plomb !

Alors, que faisons nous ?

Nous qui comme ma génération n'a connu de la Palestine que la guerre, qui n'a aussi compris de cette guerre que la première INTIFADA et encore fallait t'il subir les mensonges et la propagande pro-régimaire d'un pays devenu fasciste depuis les années 80, les années ou la France faisait sa conversion au libéralisme sous a houlette éclairée de FM élu en 81, hélas mort trop tard...

Oui que faisions nous ? ceux qui habitués à voir des Palestiniens mourir tout les jour à la télé comme eux meurent en vrai sans que ça nous fasse ni chaud ni froid ? Faut dire que les barbichus à la joffrin et à la barbier vont venir nous radoter que... Après tout hein, ils l'on bien cherché hein ? Pas vrai ?

Mais bordel de merde, on va les laisser parler longtemps encore en notre nom ces complices de meurtre ? On va laisser parler le spécialiste du botulisme, les Zemmour et autres raclures parler (j'ai bien écrit parler !) notre douleur ?

Combien de temps nous faudra t'il pour comprendre que un mort à Gaza c'est l'un d'entre nous que l'on tue... par acceptation du meurtre comme raison objective ! Par objectivation du raisonnement des bourgeois.

Jusque ou on va baisser notre froc ? Jusque ou va t' on laisser un mauvais ancien marchand de riz nous représenter ?

Jamais je n'irais à Gaza et pourtant je rêve de voir à la télé une chose une petite chose que les petites frappes du capitalisme mondialisé n'ont pas compris et ne comprendrons jamais : des gosses qui rient... C'est pas ça le bonheur ça ?

Ce soir, j'ai 20 sourires de plus !

Et ça te fait peur hein ?

Tu as raison !!!

Carland

Publié dans Coups de gueules

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article