France Suicides. France Télécom - Orange mis en cause pour "homicide involontaire"

Publié le par Carland

Après enquête sur le suicide d'un employé de France Télécom cet été dans le Doubs, l'inspection du travail a remis un rapport au parquet de Besançon. L'entreprise y est désignée comme responsable d'un "homicide involontaire par imprudence", rapporte Le Parisien. Une qualification pénale que le ministère public pourra décider de suivre ou d'écarter. France Télécom pourrait être mis en cause dans trois autres suicides et une tentative de suicide.

En août dernier, un jeune salarié de France Télécom s'est suicidé dans le Doubs. L'inspection du travail a enquêté sur ce décès. Le jeune homme aurait été muté d'office en janvier 2009 vers une unité d’intervention chargée de dépanner les clients de France Télécom, rapporte Le Parisien. Il n'aurait pas eu de formation adéquate (entre huit et neuf mois, normalement).

"Homicide volontaire par imprudence"

On apprend également que la médecine du travail avait alerté la direction de la "gravité" des risques liés à la santé mentale de certains membres de l'équipe. Selon le quotidien, la direction était au courant, n'a rien fait, pire, a augmenté la charge de travail. Le rapport de l'inspection du travail est donc très sévère. Elle juge que France Télécom est responsable d'un "homicide involontaire par imprudence". Le parquet de Besançon a reçu le document. A lui de décider s'il suivra ces conclusions.

Quatre autres cas
France Télécom pourrait également être mis en cause dans trois autres suicides et une tentative de suicide. Metro rappelle que l'Inspection générale des affaires sociales (IGAD) a remis le 3 mars dernier à la direction de l'opérateur un rapport qui préconise que ces actes désespérés soient requalifiées en "accidents de service".

Source : http://letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/suicides-france-telecom-mis-en-cause-pour-homicide-involontaire-12-03-2010-821759.php

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article