Entremont. Un industriel asiatique au tour de table ?

Publié le par Carland

Alors que le ministre prévoit la finalisation du dossier Entremont pour le 15mai, les représentants du personnel du groupe savoyard demandent aux négociateurs de s'ouvrir aussi aux propositions d'un groupe étranger. Actuellement, la négociation porte sur la solution de reprise par le seul groupe coopératif Sodiaal. Le groupe étranger en question (on parle le plus souvent d'un industriel asiatique) propose, dans le cadre d'un contrat commercial de dix ans, de transformer les 450millions de litres d'excédents laitiers de la région Ouest en produits à forte valeur ajoutée, comme des produits laitiers infantiles. Les représentants du comité central d'entreprise, du comité de groupe, de la CFDT, de la CGT, de FO, de la CFE-CGC et de l'Unsa soulignent que ce contrat s'accompagnerait d'un investissement de 50 à 70millions d'euros pour la construction de deux tours de séchages dédiées à cette nouvelle production en Bretagne, dont une à Carhaix (29). Outre ses effets sur l'emploi, «cet investissement majeur serait un débouché qualitatif important pour les producteurs de lait et pourrait faciliter des solutions alternatives complémentaires avec d'autres coopératives, dont Sodiaal, qui pourraient s'associer ou trouver un intérêt commun au sein de projet».

«Salariés abasourdis»


Les représentants du personnel se déclarent «abasourdis» par les limites fixées par le ministre et se réservent le droit d'entamer les procédures prévues par le code du travail si «ce dossier aboutit au mépris des dispositions légales et leurs prérogatives». Les syndicats doivent se rendre aujourd'hui chez Sodiaal et au Ciri (Comité interministérielle de restructuration industrielle) à Bercy. Quelles formes pourrait prendre le montage de la reprise d'Entremont en cas d'ouverture du dossier à un industriel étranger? «Même si Sodiaal reste le pilier du futur accord, la production de produits à forte valeur ajoutée avec un partenaire étranger pourrait prendre la forme d'une filiale de la maison-mère», avance un salarié d'Entremont.

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article