Entremont / Sodiaal. «La responsabilité de l'État est engagée»

Publié le par Carland

Autant le dire, savoir que Christian Ménard le député faisait partie de la délégation ne doit pas faire oublier que pendant la lutte pour la défense de l'hôpital il n'a été d'aucune utilité, réussissant même le tour de force de se voir attribuer une mission sur le piratage du coté de la somalie...

Que Ménard accompagne la délégation relève donc de la politesse envers un député qui n'a pas ce genres de qualités. Son truc à lui étant plutôt le dépot de plaintes contre ceux qui défendent leur hosto.

Comme pour l'hosto, compter sur Ménard serait une grosse erreur. Il est un fervent soutien de ce qui tient lieu de gouvernement en France : un gouvernement de casse sociale !

Ce sont les salariés eux mêmes qui décideront des actions à mener pour la sauvegarde de leurs emplois. Ils savent pouvoir compter sur le soutien de toute la population !

Carland


Le télégramme du 6/03 2011 (page Carhaix)

Une délégation du Poher composée notamment de Christian Troadec, président de Poher communauté, Christian Ménard, député de la circonscription, Joël Février de la CFDT et du sous-préfet de Châteaulin a rencontré, hier, à Saint-Pol-de-Léon, non pas le ministre de l'Agriculture, Bruno Lemaire, comme annoncé mais son directeur de cabinet, Jean-Marc Bournigal.

«Dans le cadre du Ciri»

La délégation a plaidé le maintien à Carhaix de l'atelier de préemballé d'Entremont-Sodiaal et de ses 104 salariés. «Nous avons rappelé que la responsabilité de l'État est engagée dans cette affaire. La reprise d'Entremont par Sodiaal s'est faite dans le cadre du Comité interministérielde restructuration industrielle (Ciri), qui dépend de Bercy», a indiqué Christian Troadec, à l'issue de l'entrevue.

«Utiliser toutes les possibilités»

«Il est hors de question que Carhaix et le Centre-Bretagne paient les pots cassés de cette restructuration, poursuit le président de Poher communauté. Il appartient à l'État de trouver des solutions pour favoriser le maintien de l'atelier de préemballé car Carhaix ne manque pas d'atouts économiques. Nous avons aussi demandé que l'État refuse le remboursement par Sodiaal des aides octroyées dans le cadre de l'APLD (Activité partielle de longue durée), Entremont s'étant engagé à maintenir l'emploi sur le site jusqu'en juin2012. Avant cette date, il faut utiliser toutes les possibilités».

«On ne laissera pas faire»

«Cette entrevue a permis de clarifier les choses, poursuit le maire de Carhaix. On a parlé d'une seule voix et rappelé que le Centre-Bretagne ne peut tout le temps être pénalisé. On a aussi prévenu qu'on ne laissera pas faire car ce n'est pas acceptable. Trop d'emplois sont en jeu. La balle est désormais dans le camp de l'État. Sa réponse est très attendue».

Source : le télégramme

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article