Édouard Leclerc collabo ?

Publié le par Carland

Par Bernard Gensane sur son blog

637328250.jpgC'est quoi cette histoire ? Édouard Leclerc, le fondateur de la chaîne d'hypermarchés aurait collaboré avec les services de la Gestapo sévissant en Bretagne pendant la guerre. Né en 1926, il était bien jeune, certes, mais les résistants aussi étaient jeunes (http://blogbernardgensane.blogs.nouvelobs.com/tag/roger+faligot).

Le dernier numéro d'Envoyé spécial sur France 2 était consacré à la Légion d'honneur, ceux qui la reçoivent et ceux à qui on la retire. À quatre reprises, Leclerc échoua à l'examen d'entrée et dut attendre 2009 (sous Sarkozy, grand décorateur de copains devant l'éternel) pour se voir attribuer le prestigieux ruban. C'est que Leclerc a beaucoup fréquenté la Kommandantur de Landerneau, prétendument pour faire passer des colis à ses frères prisonniers. Je ne suis pas un spécialiste de la Seconde Guerre mondiale, mais je n'avais jamais entendu dire que la Kommandantur faisait du Colissimo pour les braves pioupious prisonniers en Allemangne.

Cette émission (fort peu relayée par les grands médias, soi dit en passant) était intéressante à un autre titre. Il existe une Grande Chancellerie de la Légion d'honneur qui étudie les dossiers des candidats à la décoration suprême et qui se réunit plusieurs fois par an pour radier les titulaires qui ne la méritent plus. La Chancellerie (présidée par actuellement par un ancien chef d'État-major de l'armée) est implacable vis-à-vis de ceux qui ont été condamnés à de la prison. Implacable, mais à géométrie variable. Le docteur Gubler, qui soigna Mitterrand, fut condamné à quatre mois de prison avec sursis pour violation du secret médical après la publication de son livre Le Grand Secret. La Légion d'honneur lui fut retirée. L'ancien ministre Michel Roussin put conserver sa décoration. Et pourtant, dans l'affaire des marchés publics d'Île-de-France, il fut condamné en première instance en octobre 2005 pour « complicité et recel de corruption » à quatre ans de prison avec sursis, 50 000 euros d'amende et cinq ans de privation des droits civiques, civils et familiaux. La condamnation fut confirmée le 7 novembre 2006 et son pourvoi en cassation rejeté le 20 février 2008. Dans l'affaire de la Sofremi, Charles Pasqua fut condamné à une année de prison avec sursis. Son nom est cité dans d'autres affaires en cours. La Grande Chancellerie  n'a rien vu de pendable dans cette histoire.

L'émission de France 2 expliquait également que notre kleiner Mann s'est naturellement illustré, lui aussi, dans la distribution de hochets. Il décora de la Légion d'honneur la personne qui lui taillait ... ses costumes. Il attribua la distinction suprême (Grand croix) à trois copains milliardaires qui l'ont bien aidé dans la vie.

Napoléon avait déclaré avoir créé la Légion d'honneur pour "tenir" ses hommes. Dans le cas de Sarkozy, qui tient qui ?

Un correspondant m'apporte les infos suivantes :

Pour plus d’infos sur Edouard Leclerc pendant l’occupation,voir le blog de Bertrand Gobin :

http://www.bertrandgobin.fr/

et celui consacré à François PENGAM fusillé à 17 ans par les nazis :

http://francois.pengam.1944.free.fr/

Source : http://blogbernardgensane.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/01/17/edouard-leclerc-collabo.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


Bonjour,


 


Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.


 


Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.


 


La Page No-10, THÉORÈMES DE LA MÉMOIRE-LÉGIONNAIRES.


 


Cordialement


 


Clovis Simard



Répondre