Deuxième jour d'occupation de Pôle Emploi Carhaix par la coordination des collectifs de chômeurs de Bretagne

Publié le par Carland

greve-des-chomeurs.jpg

Les discussions se font sous les yeux attentifs des amis en bleu de monsieur Poulaille

Quelques précisions à cet article du télégramme. Monsieur Poulaille s'est engagé à ce ce personne ne soit radié depuis le début de la grève des chômeur et jusqu'a ce jour du fait des mouvements qui se sont succédés depuis le 3 mai.

Concernant la soit disant demande de retrait des agents de Pôle Emploi, nous n'avons que la parole de monsieur Poulaille. Cette afirmation est donc à mettre entre guillemet. Il faut rapeller que le lundi à eu lieu une AG commune chômeurs et salariés du Pôle Emploi qui a duré plus de deux heures. L'AG à donné lieu à des revendications communes aux salariés de Pôle Emploi et aux chômeurs. Le constat est accabant pour la direction du Pôle Emploi : les salariés comme les chômeurs sont aussi mal traités et non respectés par la direction de Pôle Emploi.

Concernant la réunion du 22 juin à Brest, la direction régionale devait formaliser son invitation par un mail envoyé au collectif avant mardi soir. Il faut espèrer que monsieur Poulaille a tenu sa promesse...

D'autre part, après le départ des journalistes sont arrivés sur les lieux les membres de la commission exécutive de l'union syndicale de la CGT. Ils sont venu apporter leur soutien au mouvement des chômeurs et on essayés de dialoguer avec monsieur Poulaille. Ils ont été traités par le mépris tout comme les chômeurs le matin. Monsieur poulaille continuant de parler dans le vide et ignorant les questions des syndicalistes quant au conditions de travail qui se dégradent.

Si le service à Pôle Emploi à été perturbé hier à Pôle Emploi, c'est par le choix délibéré de Monsieur Poulaille d'essayer sans succès de créer artificiellement des divisions entre chômeurs ou entre salariés et chômeurs. Hélas pour monsieur Poulaille, il a eu affaire à des chômeurs plus responsables que lui qui ont informés les chômeurs de leurs droits. Monsieur Poulaille se ridiculisant à nous offir le spectacle pathétique du mauvais comédien qu'il est. La réalité étant parfois cruelle pour les mauvais comédiens, certains usagers sont restés spontanément soutenir le mouvement.

Monsieur poulaille est le directeur territorial pour le Finistère. Sont attitude mardi tant à l'égard des chômeurs comme des représentant du personnel à été tout au long de la journée un profond mépris pour les usagers qualifiés par lui de "clients" comme pour les salariés.

La seule constante que l'on retrouve depuis le 3 mai début de la gève des chômeurs dans l'attitude de la direction de pôle Emploi c'est l'emploi systématique de la police comme réponse aux problème des chômeurs et précaires

la coordination des chômeurs de Bretagne est composée de d’AC Quimper, du comité CGT Chômeurs Rebelles du Morbihan, du MPCL de Rennes et du collectif pour la justice sociale de Brest. Ainsi que de personnes non affiliées à un association.

 

Carland


Article du O-F du 16 juin

L'occupation des locaux de l'antenne Pôle emploi de Carhaix par une trentaine de « chômeurs en grève » organisé en coordination régionale, a pris fin mardi en début d'après-midi. Après avoir passé la nuit sur la ville, ils étaient encore une trentaine, mardi matin, à demander à être reçue en délégation par Dominique Poulaille, directeur territorial de Pôle emploi Finistère.

Après plusieurs heures d'échange et de tractations parfois tendues, devant l'intervention de la gendarmerie, les chômeurs ont finalement évacué les lieux sans difficulté. Ils étaient venus défendre de nombreuses revendications, dont l'absence radiations durant leurs précédentes journées de « grève du 3 au 7 mai dernier, la suppression du serveur téléphonique 39 49 ainsi qu'une « une journée blanche dans toutes les agences Pôle emploi permettant une rencontre avec les conseillers et l'annulation des radiations ayant eu lieu durant le mouvement qui a commencé en mai. »

De coups de téléphones en tractations, les manifestants ont finalement obtenu et accepté le principe de rencontre Nadine Crinier, directrice régionale de Pôle emploi Bretagne, le 22 juin prochain au cours d'un premier comité de liaison qui réunira également les syndicats et les associations de chômeurs.

Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Fin-de-l-occupation-de-Pole-emploi-a-Carhaix-_40734-1412605------29024-aud_actu.Htm

 


Article du télégramme du 16 juin

 

Les membres de la coordination des chômeurs en grève ont, à nouveau, occupé les locaux du Pôle emploi hier matin, avant d'en être délogés.

Une trentaine de membres de la coordination des chômeurs en grève a, de nouveau, occupé les locaux du Pôle emploi de Carhaix hier. Lundi après-midi cette même coordination régionale avait déjà occupé les lieux (notre édition d'hier), avant d'en être délogée par les forces de l'ordre vers 22h15. Hier matin, vers 10h15, une trentaine de personnes venue de toute la Bretagne, s'est à nouveau rendue à l'agence de la rue des Carmes. Une délégation a demandé à être reçue par Dominique Poullaille, directeur territorial délégué du Pôle emploi Finistère, présent dans les locaux.

«L'accueil n'est pas bloqué»

Ce dernier accepte mais émet deux conditions: que le service ne soit pas perturbé et que la distribution de tracts se déroule à l'extérieur de l'agence. Dans un premier temps pourtant, le dialogue tourne court, Dominique Poullaille accusant les chômeurs, installés dans le hall, de «perturber le service». Les membres de la coordination, y voient une «stratégie», un «prétexte» pour ne pas recevoir la délégation. «L'accueil n'est pas bloqué! C'est M.Poulaille qui a demandé aux agents de ne pas recevoir le public», s'insurge Benoît. «C'est révélateur de la manière dont on nous traite à longueur de temps», ajoute un autre membre du collectif.

L'entrevue tourne court

Finalement l'entrevue a bien lieu vers 11h30, mais Dominique Poullaille exige que les membres de la coordination quittent les locaux à l'heure de fermeture. Ils refusent. Le directeur territorial délégué du Pôle emploi décide alors de suspendre la réunion avant de demander qu'elle se poursuive à l'extérieur de l'agence. Nouveau refus du collectif. S'ensuit un dialogue de sourds pendant plus d'une heure. Les membres de la délégation en profitent pour faire un rapide compte-rendu de l'entrevue. La direction du Pôle emploi s'est engagée à ce qu'il n'y ait pas de radiations pour la semaine du 7mai. Elle s'est aussi engagée à ce qu'un panneau d'affichage réservé aux associations de chômeurs soit installé dans toutes les agences.

Délogés vers 13h45

Puis, vers 13h30, après plusieurs refus des chômeurs de quitter les locaux, le ton monte. «L'agence va être fermée. Les employés ont demandé leur droit de retrait. Nous avons demandé l'évacuation des lieux», annonce le directeur. Un quart d'heure plus tard, la coordination des chômeurs est en effet délogée dans le calme par les gendarmes. Le dialogue se poursuit ensuite à l'extérieur de l'agence. La coordination demande à rencontrer Nadine Crinier, directrice régionale de Pôle emploi, «la semaine prochaine à Carhaix en terrain neutre. «On n'est pas défrayés; on n'a pas les moyens d'aller la rencontrer à Rennes!».

Réunion à Brest le 22juin

Quelques minutes plus tard, Dominique Poulaille leur propose une rencontre avec MmeCrinier le 22juin à Brest dans le cadre d'un comité de liaison. La coordination de chômeurs commence par refuser, avant finalement d'accepter de se rendre au rendez-vous.

Source : http://www.letelegramme.com/local/finistere-sud/chateaulin-carhaix/carhaix/pole-emploi-les-locaux-a-nouveau-occupes-16-06-2010-957622.php?xtmc=carhaix&xtcr=3

Publié dans Chômage & précarité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article