Crèches - Le personnel petite enfance manifeste : Morano, les bébés ne sont pas des sardines !

Publié le par Carland

Plus d'un millier de personnes se sont rassemblées mercredi à Paris pour dénoncer un projet de décret prévoyant un assouplissement de la réglementation sur l'accueil des tout petits dans les crèches, jugé « dangereux pour les enfants. » Les manifestants ont dénoncé une « dégradation » de la qualité de l'accueil et une « marchandisation » des crèches au détriment de leurs missions d'éveil, induites selon eux par les nouvelles dispositions de Nadine Morano, secrétaire d'Etat à la Famille.

Un adulte pour 12 enfants

Ils ont notamment dénoncé la baisse projetée de 50 à 40% du seuil minimal obligatoire de personnel « qualifié » (puéricultrices, éducateurs de jeunes enfants, auxiliaires de puériculture, infirmiers ou psychomotriciens) auprès des enfants, dans les établissements d'accueil des moins de 6 ans. Mais pas seulement. Nadine Morano pense également à un abaissement légal du nombre d'enfants par adulte. « Avec un adulte pour 12 enfants au lieu de 8, globalement on les assied et on attend que ça passe, il n'y a plus aucun regard individuel », a estimé une employée du secteur.

Donner l'illusion qu'il y a plus de places

Autre cible de leur colère: l'augmentation projetée du taux d'accueil d'enfants en « surnombre » que les crèches pourraient accueillir, c'est-à-dire au-delà de sa capacité autorisée. Pour le collectif « Pas de bébés à la consigne » qui réunit une trentaine de syndicats et associations familiales et professionnelles de la petite enfance, « le but du gouvernement est, avec moins de moyens, de donner l'illusion qu'il y a plus de places » dans les crèches.

Les bébés ne sont pas des sardines

Le décret « ouvre la voie à une déprofessionnalisation de la filière et bradent les conditions d'accueil de nos enfants », a souligné Noëlle Buton, présidente de la Fédération nationale des associations pour la petite enfance qui regroupe 400 associations gérant plus de 5 000 berceaux. Les manifestants ont scandé « les bébés ne sont pas des sardines » et ont brandi des pancartes comme « non aux crèches discount » ou « trop d'enfants c'est trop ! ».

Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Le-personnel-petite-enfance-manifeste-contre-la-reforme-des-creches_39382-1267726_actu.Htm

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article