Continental Automotive : la direction pratique le chantage à l' emploi

Publié le par Carland

Les salariés de l'équipementier automobile allemand Continental dans le Midi sont appelés aujourd'hui par leur direction à se prononcer sur un marché que les principaux syndicats dénoncent comme un chantage: accepter des sacrifices salariaux contre la garantie de l'emploi.

>> Un premier référendum en 2008 sur le retour aux 40 heures

Les 2.500 salariés des trois sites de Continental Automotive France en Midi-Pyrénées ont le choix entre participer à la consultation organisée par la direction ou la boycotter, comme les y ont appelés la CGT et la CFDT, qui représentent environ 60% du personnel.

Le vote a commencé à 8H30 dans les trois usines de Toulouse, Boussens (Haute-Garonne) et Foix (Ariège) et devait s'achever à 18H00. Les résultats sont attendus dans la soirée.

Voter ou ne pas voter ?

La participation représente un enjeu important. De l'aveu du syndicaliste CFDT Sami Hamida, voter ou ne pas voter (avec le risque que le "oui" au plan de la direction ne l'emporte), c'est "la grosse discussion du moment" entre salariés. Les autres syndicats ont appelé à voter.

Pour la direction, le plan est vital pour la survie des trois sites, non pas à très court terme puisque Continental Automotive est une entreprise profitable, mais au-delà parce que les usines vont au devant d'une baisse alarmante de leurs commandes en 2012 et 2013.

Pour la CGT et la CFDT, il ne s'agit que d'augmenter les bénéfices de Continental sur le dos des travailleurs.

Source : http://letelegramme.com/ig/generales/economie/continental-les-salaries-ont-le-choix-entre-sacrifices-et-garantie-d-emploi-13-09-2010-1048570.php

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article